Informations : Simon Fauteux

Communiqué en version Word

Montréal, janvier 2020 – Les dernières années ont été plutôt intenses pour la chanteuse-autrice-interprète et pianiste torontoise Laila Biali. Pour presque tous ses triomphes – un acclamé retour au jazz, un prix JUNO 2019 pour l’album de jazz vocal de l’année, et une tournée mondiale – elle a dû faire face à de difficiles épreuves personnelles. En peu de temps, Laila a perdu une amie proche, décédée du cancer, elle a pleuré le suicide d’un membre de sa famille et a reçu deux diagnostics de maladies auto-immunes qui menaçaient de bouleverser sa carrière et sa vie. Ce fut une période de changement et de chagrin – mais ce fut aussi une période de grande inspiration et d’espoir.

Le résultat est Out Of Dust, l’album le plus personnel de Laila Biali, qui sera lancé le 27 mars prochain. Co-réalisé par Biali et son mari, Ben Wittman, Out Of Dust est une célébration de la vie; chaleureuse et édifiante, alors même qu’elle affronte ses récents défis – et le climat politique actuel – de front.

Outre les contributions de l’époux et du fils de Biali, Out of Dust met en vedette plusieurs nommés et/ou gagnants de GRAMMY dont Lisa Fisher, Alan Ferber, John Ellis et Larnell Lewis. Comme avant-goût, Laila présente le premier extrait, Sugar, une chanson inspirée par un poème de Rebecca Reynolds sur la dépendance au sucre. La pièce est un hymne entraînant et parfait pour ne pas se sentir si coupable des plaisirs…coupables de la vie. 

Source : Chronograph Records