Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

Communiqué en version Word

Montréal, novembre 2019Rufus Wainwright a fait des vagues dans l’industrie la semaine dernière en lançant son dernier extrait « Trouble in Paradise ». Aujourd’hui, Rufus partage le vidéoclip pour la pièce, dans lequel il se transforme en un nouveau personnage, inspirée par Anna Wintour, la légendaire rédactrice en chef de Vogue.

Le clip est visuellement astucieux, magnifiquement défini en noir et blanc, le créateur de la musique évoluant de l’icône de la mode en une autre version de lui-même, offrant un commentaire sur les nombreux visages que nous mettons en place pour traiter et manipuler la réalité.

« Les rythmes annoncent une virée dans l’esprit intérieur d’une doyenne de la mode lors de son trajet entre la ville et la campagne. Elle réfléchit au vrai prix du glamour et en pèse les coûts spirituels tout en gardant un œil sur son futur héritage et son éternité. »

« Trouble In Paradise » est à propos du monde de la mode, mais s’applique également à l’état de la planète. Selon Rufus, l’extrait a « un coté sophistiqué et un instinct animal ». Il ajoute: « Après le monde de l’opéra et le vieillissement naturel, je peux maintenant chanter à pleine puissance, et cet album le démontre pleinement. »

La chanson est riche en premières : sa première avec le nouveau producteur Mitchell Froom sur son nouveau label BMG et sa première nouvelle musique pop depuis son album « Out of the Game » 2012 produit par Mark Ronson.

Trouble In Paradise est disponible sur toutes les plateformes d’écoute en ligne

Sept ans ont passé depuis ce dernier album pop, mais Rufus ne s’était pas endormi sur ses lauriers. Au contraire, il n’a jamais été aussi occupé. Il est parti en tournée à travers le monde tout en se consacrant à l’écriture et à l’enregistrement de deux opéras, en plus d’un élégant album explorant les sonnets de Shakespeare. À Pâques, l’an dernier, il a célébré le 20e anniversaire de son premier album lors d’un fracassant concert à guichets fermés au Royal Albert Hall de Londres, où il a également joué la plupart des titres de son célèbre deuxième disque, Poses. Des représentations similaires à travers les États-Unis et l’Europe ont d’ailleurs été elles aussi chaleureusement accueillies.

Renouant avec la tradition, Rufus a cette fois décidé d’enregistrer son très attendu nouvel album à Los Angeles, dans le studio même où il avait enregistré son premier album. « Dès que je suis arrivé à Los Angeles, j’ai su que je voulais recréer l’un de ces bons vieux disques qui marquent l’histoire », explique Rufus.

Il a toutefois fallu attendre la rencontre de Wainwright et de Mitchell Froom pour que cette idée se transforme en un véritable projet, qui s’annonce comme l’un des moments forts d’une carrière riche en succès.

Les fans peuvent s’attendre à plus de musique à venir et dans l’intervalle, garder les yeux rivés sur le vidéoclip le plus intime de Rufus à ce jour. Préparez-vous pour « Trouble In Paradise » – édition Vogue.

Source : BMG