Information : Simon Fauteux

Montréal, mai 2021 – Après avoir lancé Atone en 2017, White Moth Black Butterfly est de retour avec The Cost Of Dreaming, le nouvel album à paraître le 28 mai via Kscope.

Ce projet pop contemporain ayant la musique progressive et la musique expérimentale à sa base a été créé par Daniel Tompkins (TesseracT) et met en vedette une équipe d’auteurs-compositeurs et de réalisateurs renommés qui sont basés à travers le monde. Keshav Dhar (Skyharbor), basé à New Delhi, collabore avec Tompkins tout comme le réalisateur et arrangeur américain Randy Slaugh (Devin Townsend, Architects & Periphery) et le batteur Mac Christensen. La formation est complétée par la voix éthérée de la chanteuse britannique Jordan Turner.

The Cost Of Dreaming signale une évolution sonore pour le groupe – conservant les éléments de base des albums précédents tels que des sections de cordes organiques et un thème expérimental reliant des interludes. Il comprend également des invités spéciaux exceptionnels, notamment le saxophoniste Kenny Fong et le claviériste du Contortionist Eric Guenther.

Auto-produit, conçu et enregistré sur trois continents dans divers studios tout au long de la dernière année, The Cost Of Dreaming a été écrit à distance. Il y a des thèmes forts tout au long de l’album comme la question de la crise de violence conjugale en cours dans « Use You » et offrir un moyen de recruter des gens pour diriger les victimes vers des agences de soutien; aux bouleversements psychologiques inattendus provoqués par des événements indépendants de notre volonté dans « Darker Days ».

Les fans pourront découvrir une série d’easter eggs cachés dans l’album, fournissant un lien entre ce projet et l’expérience des portails de TesseracT, démontrant les relations interconnectées à travers les différents projets des artistes.

Source : Kscope