Montréal, janvier 2022 – Après une année 2021 qui fut  en tout point spectaculaire, Salebarbes a démarré 2022 en lion avec ses deux albums, Gin à l’eau salée et Live au Pas Perdu qui se retrouvent respectivement au #1 et #2 au palmarès meilleurs vendeurs francophones, où ils sont d’ailleurs toujours cette semaine.

Le groupe partage aujourd’hui le vidéoclip de l’irrésistible chanson « Good Lord », extrait de Gin à l’eau salée, lancé en août dernier.

Y avait comme un accalmie, les chassis rouverts avec le radio qui radote des vieux airs.
Salebarbes libéré sur paroles
On chantait « Hey Good Lord!
Mais quoi-ce qu’on pouvait faire »
« Hey Good Lord! Pour se sauver des misères »
Comme dans les vues
Le char a retonti
La roulotte riguée d’sarvice
Ramener le temps par en arrière
La main dans l’plat d’bonbons
Au Magasin Général Lebrun
Ouvre grand les yeux chère
On va t’en déballer un

Crédits vidéoclip
Réalisation : Kevin McIntyre et Stephan Ritch
Direction photo, montage et colorisation : Stephan Ritch
Caméra additionnelle : William Poulin
Technicien son : Martin De Blois
Remerciements : Richard Vienneau du Magasin Général Lebrun à Maskinongé
et René Blais de La brocante du village à Saint-Barthélemey

L’album « Gin à l’eau salée »
Réalisé et mixé par Éloi Painchaud, Gin à l’eau salée regorge de mélodies, de suaves harmonies vocales et de grooves contagieux au possible. Un exutoire parfait pour ces cinq endiablés sur un trip musical et qui se retrouve enfin après une beaucoup trop longue pause forcée.

★★★★ – Le Devoir
« La quintessence de l’essence du party»  ★★★★½ ARP media

Composé de Jonathan et Éloi Painchaud, Kevin McIntyre, George Belliveau et Jean-François Breau, Salebarbes, qui se décrit comme « le retour au bercail des chansons cadiennes et acadiennes qui ont vécu la déportation et survécu à l’anglicisation, la petite histoire d’un peuple et d’une langue qui revivent en dansant et en chantant », est un véhicule rêvé pour attacher les amarres du passé à la voiture du présent.

Salebarbes, c’est harnacher l’énergie brute et festive du répertoire cajun avec une dose d’humour teinté d’espoir. L’espoir de redonner un peu de fierté et le goût de fêter en français. Une forme de réappropriation culturelle, une déportation à l’envers. Il y a comme une urgence de chanter à l’unisson de préférence, ce maintenant qui s’effrite. Notre culture qui se souvient, à peine. Le voyage de notre langue, vaisseau qui tangue comme une bouteille à la mer, porteur d’un unique message : on n’est pas mort !

En spectacle
Salebarbes reprendra la route dès que les conditions le permettront. Ils seront d’ailleurs au MTelus le 20 octobre 2022. Consultez le www.salebarbes.com pour les dernières nouvelles!

Source : L-A be