Information : Simon Fauteux

Montréal, mai 2021 – L’album Southern Wave de Mick Strauss, auteur-compositeur et guitariste du groupe franco-américain Moriarty paraitra le 18 juin prochain via Air Rytmo. Teinté de blues et de folk, l’album s’écoute comme un carnet de bord dont les pages se sont envolées et mélangées. On peut l’écouter en entier du début à la fin, ou y entrer par n’importe quelle chanson au hasard, se laisser séduire par ses étranges alliages musicaux, hypnotiser par ses histoires.

Au début de l’album, il chante comme un rockstar du début des années 1970, un contemporain de Lou Reed et Neil Young avec des inflexions à la Bowie. Puis la basse se durcit, les guitares crissent, Mick stresse, il entre dans les années 1980 par la zone industrielle, l’ère du post-punk, des rythmiques martiales et des synthés mélancoliques. Et à travers le bitume déchiré réapparaissent les racines du blues.

Mick Strauss et sa guitare bivouaquaient au pied du musée de l’Histoire du Rock quand l’appel du Sud s’est fait entendre. Il reprend la route, en zigzags. Ça se passe comme ça, mais pas forcément dans cet ordre.

Ses alliages musicaux bipolaires, entre songwriting et field recordings, hypnotisent tendrement. Les chansons de Mick Strauss semblent venues d’ailleurs, arrivées sur Terre par le Sud des États-Unis, sorties du marais à la lueur de la pleine lune. La nuit est chaude et les sueurs froides.

Voyez l’extrait At Night When It Hurts

Mais qui est Mick Strauss? Arthur B. Gillette, guitariste de Moriarty et alter-ego, le décrit comme un dandy aux semelles de vent, inadapté social charismatique, malin et drôle, faux-monnayeur et myope. Ses chansons sont le récit de ses aventures ou des lettres envoyées à ses amis.

  1. Alien Libertine
  2. At Night When It Hurts
  3. Jin Yan Z Blues
  4. Sin Under Our Skin
  5. Flashback Weekend
  6. Frozen Hands
  7. The Way We Love
  8. Centralia’s Ghost
  9. Crying Mobile
  10. Know Your Cover Legend
  11. Close Your Eyes
  12. Pick My Poison

Arthur B. Gillette : Guitare/voix
Jennifer Hutt (Will Oldham, Celebration) : violons/claviers
Vincent Talpaert (Moriarty,Don Cavalli) : bass
Rowen Berrou (Electric Bazar, Tis Das) : batterie
Vincent Taurell (Air, Beck, Tony Allen) : réalisation.

Source : Air Rytmo