Information : Simon Fauteux

Montréal, novembre 2021 – Le pianiste, compositeur et arrangeur virtuose Matt Herskowitz fera paraître son nouvel album « All Good Things » le 26 novembre via l’étiquette Justin Time Records. Ce nouveau disque comprenant sept pièces de piano solo est une réflexion sur l’année écoulée, alternant entre des moments plus méditatifs et un jazz accessible. Diplômé de la Juilliard School de New York et du Curtis Institute of Music de Philadelphie, Matt Herskowitz, originaire d’Albany, a fait de Montréal sa patrie d’adoption depuis 2000.

All Good Things par Matt Herskowitz

  1. All Good Things
    Ce fut une année difficile, bien sûr mais elle a aussi été remplie de nouvelles choses dans ma vie que je n’aurais jamais imaginé avoir : un petit garçon incroyable, une nouvelle maison et du temps à passer avec ma nouvelle famille. C’est en réfléchissant à tout ça que j’ai imaginé cette mélodie, c’est donc devenu le titre de la chanson.
  2. New Beginnings
    Très simplement, cette chanson représente l’espoir et le désir de tourner une nouvelle page après une période de nombreux défis personnels. À la fois mélancolie schubertienne et jazz, cette dualité reflète la paix et l’espoir d’un nouveau départ
  1. Threading the Needle
    Cette chanson me rappelle toutes les petites choses que nous devons constamment naviguer : élever un enfant en quarantaine, travailler à domicile, aimer pendant une pandémie, équilibrer vie professionnelle et vie privée, trouver son âme dans la musique…
  1. Dreaming
    Il s’agit d’une réimagination « Träumerei » de Schumann, où l’émerveillement et l’imagination d’un enfant sont infinis.
  1. Satie Reverie
    Une improvisation méditative inspirée de la Gnossienne no. 1, incarnant à la fois la lumière et l’obscurité, reflétant magnifiquement ces temps.
  1. Another Time, Another Place
    Cette pièce vient d’une chanson pop que j’ai écrite il y a plus de 20 ans, maintenant réinventée en un solo piano instrumental. Lorsque cette mélodie m’est revenue depuis un coin poussiéreux de mon cerveau dans lequel elle vivait, elle m’a ramenée à ce moment et à cet endroit, comme si je la regardais à travers un miroir dans le temps.
  1. Letter to My One and Only Love
    Une improvisation spontanée basée sur mon standard de jazz préféré. Quand je l’ai réécouté, j’ai entendu cela comme une sorte de lettre d’amour à ma nouvelle famille et la joie de voir mon fils grandir dans les années à venir.

Source : Disque Justin Time