Information : Simon Fauteux

Montréal, octobre 2022 – Après voir lancé « Instant Cash For Gold » le mois dernier, l’autrice-compositrice-interprète Jill Barber – qui vient de dépasser 100 000 000 d’écoutes sur Spotify – partage aujourd’hui «Joint Account feat. Slow Leaves », nouvel extrait de son album Homemaker, qui paraîtra le 10 février 2023. La chanson a été écrite à distance en 2021 en duo avec l’artiste canadien Slow Leaves.

Dans les scènes d’ouverture du vidéoclip, le taxi de Jill arrive au domicile de l’auteur-compositeur Grant Davidson aka Slow Leaves. Elle est là pour une occasion très spéciale. Le duo a écrit cette chanson ensemble sur Zoom, au milieu de la pandémie, mais ne s’est jamais rencontré en personne. Heureusement, Barber et Davidson ont immortalisé leur rencontre et la toute première performance de « Joint Account », le magnifique résultat de leur co-écriture via internet.

« Slow Leaves est un artiste que j’admire depuis quelques années. Nous ne nous étions jamais croisés en personne, mais j’aime sa musique et je m’y retrouve » se souvient Jill. « Pendant la pandémie, je lui ai parlé de la possibilité que nous coécrivions une chanson à distance via Zoom, et heureusement, il a accepté! ». Le duo a écrit et enregistré « Joint Account », Davidson depuis son studio à Winnipeg et Barber à Vancouver. « La chanson tire de manière ludique le rideau sur une proposition romantique, exposant le pragmatisme inhérent à l’union des forces avec une autre personne. Il explore l’amour, le mariage et l’engagement à travers le prisme d’un contrat » explique Jill.

Après avoir passé les 20 dernières années à jouer dans une multitude de festivals Folk et Jazz au Canada et à captiver les auditoires au Japon, en Europe, en Australie, au Mexique, en Amérique du Sud, aux États-Unis et au Moyen-Orient, Jill Barber livre avec Homemaker dix nouvelles chansons portant sur les complexités de la maternité, du mariage et de la lutte pour se sentir chez soi, avec sa propre identité.

Au cours des dernières années, Jill a commencé à ressentir une disparité croissante entre son image publique et la réalité de sa vie domestique en tant qu’épouse et mère épuisée. « J’avais peur de rompre le charme de la version plus romantique de moi-même que j’ai diffusée dans le monde et qui a contribué à définir ma carrière, mais j’ai finalement atteint un point de rupture où j’avais besoin d’écrire cet album afin de concilier ces deux versions de moi-même, et je me sens bien dans tous les aspects de qui je suis aujourd’hui »

Homemaker est une déclaration sur l’humilité et la force qu’il faut pour créer un foyer pour les siens, tout en gardant de la place pour ses propres rêves. C’est une déclaration forte contre la notion – usée – de ce que signifie être « juste une femme au foyer ». Musicalement, elle revient à ses racines Folk et aux influences américaines de ses premiers disques Oh Heart (2004) et For All Time (2006), tout en rendant hommage aux artistes dont les disques l’inspirent le plus actuellement : Brandi Carlisle, Kacey Musgraves, Patty Griffin et Courtney Marie Andrews, entre autres.

Écrit et enregistré à Vancouver, ville d’adoption de Barber où elle vit avec son mari et ses deux enfants, Homemaker est le premier disque que Jill réalise, en tandem avec Erik Neilsen et qui met en vedette certains des meilleurs musiciens de session de Vancouver. « Ces chansons sont tellement personnelles et reflètent si profondément mon âme que j’ai ressenti un instinct presque maternel de les protéger et de les réaliser moi-même » déclare Barber.

« J’ai vraiment l’impression d’avoir pris ma place en tant que réalisatrice sur ce disque – avec beaucoup d’aide de l’ingénieur/réalisateur Erik, qui a vraiment défendu mes capacités en studio ».

Source : Outside Music