Information : Simon Fauteux

Une version plus nocturne de l’album aubades comprenant trois nouvelles pièces dont une composée pour la main gauche suite à une blessure

En spectacle
20/01/23 – Toronto – Koerner Hall
26/01/23 – New York – National Sawdust (Complet)
29/01/23 – Québec – Grand Théâtre Québec – aubades orchestral (Complet)

Montréal, janvier 2023Jean-Michel Blais fera paraître le EP sérénades le 10 mars via Arts & Crafts. Avec des versions intimes et atmosphériques pour piano solo des morceaux phares de l’album aubades, ainsi que trois nouvelles compositions, sérénade est le pendant nocturne et dépouillé de la luminosité orchestrale d’aubades. Parallèlement à cette annonce, il publie la superbe vidéo de performance de la pièce « amour », au piano, filmée au studio Vox-Ton à Berlin.

Il a également un lien puissant avec le monde du sommeil et des rêves, comme le décrit Blais avec son humour caractéristique : « Cet EP est la durée de la sieste recommandée : 25 à 30 minutes. Pour être honnête, je n’ai jamais pu écouter cet EP sans sombrer dans le sommeil. J’essaie normalement de faire jouer ma musique pour garder votre attention en introduisant constamment de nouveaux éléments. Mais avec cet EP je pensais à la musique de la nuit. Il n’est pas destiné à vous distraire et à vous garder alerte. Dans un sens, c’est une musique ennuyeuse. S’il vous plaît, endormez-vous en l’écoutant! »

L’un des nouveaux morceaux, « La Chute », perpétue une riche tradition de compositeurs écrivant de la musique spécifiquement pour la main gauche, y compris des œuvres de compositeurs tels que Scriabine, Ravel, Bach et Chopin. « La Chute » a été composée après que Blais se soit blessé au bras droit lors d’une chute, ce qui l’a amené à canaliser sa frustration dans la pièce.

« Il y a eu un moment où j’ai pensé que c’était fini pour moi en tant que pianiste. C’était un moment assez sombre, c’est pourquoi la chanson n’est pas si joyeuse. Aux urgences, ils m’ont donné de la morphine et de la kétamine, me mettant dans un état où j’étais complètement déconnecté de la réalité. Mon copain avait ce manteau en jean avec un col en laine et, pour une raison quelconque, j’ai commencé à rêver de moutons dans les Alpes, d’un berger et de la laine des moutons devenant des nuages alors que je dérivais dans le ciel. Et soudain, il y a eu Maurice Ravel qui est soudainement apparu sur son propre petit nuage.Quand je suis revenu à la réalité, le rêve m’a rappelé cette pièce que Ravel avait écrite pour son ami qui avait perdu son bras droit pendant la Première Guerre mondiale. Alors là, par pur plaisir, j’ai commencé à jouer avec ce qui restait (ma main gauche) et j’ai composé La Chute » – Jean-Michel Blais

sérénades
117 (bach)
amour (piano)
la chute
morning (improv)
flâneur (piano)
yanni (piano)
ouessant (piano)
murmures (piano)

Source : Arts & Crafts