Information : Simon Fauteux

Montréal, février 2021 – Le groupe montréalais J.B. and the Playboys a fait paraitre en 1965 son unique album. 56 ans plus tard, le label montréalais Justin Time Records a décidé de revisiter cette merveilleuse période de l’histoire musicale canadienne en rendant disponible, le 19 février, une version remasterisée sur toutes les plateformes numériques. Un bel hommage et une célébration du son et de l’énergie de J.B. et The Playboys. « Nous sommes ravis de pouvoir remettre ces chansons en lumière », déclare Jim West, président de Justin Time.  « Non seulement pour les fans plus âgés, mais pour tous ceux qui s’intéressent à la musique qui sortait de Montréal lors de l’invasion britannique des années ‘60. »

Plusieurs d’entre vous ne connaissent probablement pas le groupe J.B. and the Playboys, qui a pourtant connu un certain succès au Québec et en Ontario au milieu des années 1960. Formé en 1964, on y retrouve le chanteur Allan Nicholls, les guitaristes Bill Hill et Andy Kaye, le batteur Doug West et le bassiste Louis Atkins.

Dès l’enfance, Allan Nicholls et Bill Hill se passionnent pour la musique populaire, s’appliquant à jouer des chansons de leurs artistes préférés, parmi lesquels les Everly Brothers. Originaire du secteur de Saint-Laurent, Hill achète sa première guitare chez Eaton au coût de 20$. Il participe dès cette époque à des concours amateurs de chanson organisés par la radio CKVL, à Verdun

 J.B. and the Playboys débute sa carrière dans les salles de danse des écoles secondaires ou dans les YMCA. Il se produit également dans les hôtels notamment au Rawdon Inn et au Rockliff Inn (Morin Heights), où il enchaîne jusqu’aux petites heures du matin les chansons originales et les reprises des Beatles, du Dave Clark Five, des Byrds ou de Wilson Pickett. Les musiciens apprennent ainsi leur métier, donnant des prestations de plus en plus endiablées.

Pris en charge par l’étiquette de disque RCA Victor en 1965, le groupe lance en tout début d’année trois extraits incluant My delight, qui montera au top 5 des palmarès locaux. Ces extraits sont repris sur l’album éponyme, paru en 1965. C’est à cette époque, le 19 février 1965, que JB and the Playboys se produit en première partie des Beach Boys à l’aréna Maurice-Richard. Le groupe donne également plusieurs concerts en première partie des Rolling Stones.