Information : Simon Fauteux

Montréal, juin 2021 – Le compositeur, multi-instrumentiste et artiste visuel italien basé au Royaume-Uni, Giancarlo Erra, fera paraître son nouvel album Departure Tapes le 2 juillet 2021 via Kscope.

Departure Tapes est un album composé de six morceaux contemplatifs, écrits lors d’un voyage entre le Royaume-Uni et l’Italie. La majorité de ces six morceaux ont été improvisés en studio par Giancarlo Erra, donc pour la plupart totalement uniques et détiennent une sincérité qui ne peut être reproduite. Departure Tapes est la suite de l’album de 2019, Ends I-VII, les nouveaux enregistrements reflétant ce qui a été une année extrêmement difficile pour Giancarlo, avec la perte de son père des suites d’un cancer. Erra commente « En 2019, mon premier album solo venait de sortir, et j’avais déjà l’impression que je voulais être plus expérimental avec le second, mais je n’avais aucune idée précise de comment à ce stade. Puis mon père est soudainement tombé malade d’un cancer et tout a changé ».

Erra, ayant eu une relation fracturée et conflictuelle avec son père depuis son adolescence a trouvé un moyen de transformer cette période pénible en une expérience cathartique, « il est parti quand j’avais 14 ans et depuis lors, il ne faisait plus vraiment partie de ma vie. Puis j’ai reçu la nouvelle de sa maladie en phase terminale et d’une certaine manière, je me suis retrouvée dans une situation où je m’occupais de cet homme, quelqu’un dont j’ai été éloignée depuis si longtemps. Au cours de cette période, j’ai réalisé que c’était le moment pour nous deux de se réconcilier. Je voulais une clôture, mais positive, pour lui et pour moi, et je pense qu’il ressentait la même chose sans nécessairement le savoir. C’était difficile mais ce fut peut-être les quelques mois les plus proches et les plus positifs que j’ai eus avec lui depuis que je suis enfant ». Il explique l’influence que cela a eu sur lui sur le plan créatif « C’est le premier album que j’ai créé sans me rendre compte que je l’écrivais réellement, car il est intrinsèquement lié à l’une des parties les plus difficiles et pourtant les plus curatives de ma vie. Le résultat final est le matériel le plus expérimental et, à l’époque, le plus sombre que j’aie jamais écrit, sans compromis ni plan établi. Il contient tous les éléments de ma musique d’une manière fluide et très inconsciente ».

Giancarlo Erra a débuté sa carrière musicale en 2005 avec le projet solo Nosound. Après avoir signé chez Kscope en 2008, il sort une série d’albums sous la bannière Nosound avant d’enregistrer son premier solo Ends I-VII. Departure Tapes voit Erra jouer et enregistrer chaque instrument lui-même tout en assumant l’entière responsabilité de la production dans son propre studio (https://widescreen.studio).

Max Richter, Olafur Arnalds, Nils Frahm et les enregistrements plus électroniques/ambiants de Brian Eno peuvent offrir un point de référence pour entrer dans le monde de Giancarlo Erra, mais la profondeur de ses enregistrements est complètement originale.

Departure Tapes track listing

  1. Dawn Tape [06:15]
  2. Previous Tape [01:48]
  3. 169th Tape [02:51]
  4. Unwound Tape [08:24]
  5. Departure Tape [16:51]
  6. A Blues For My Father [07:31]

Source: Kscope