Information : Simon Fauteux

Montréal, avril 2024 – Influencée par les musiques de son adolescence dans les années 1990, Flavia Coelho monte le décor de Ginga, son cinquième album à paraître le 31 mai, en puisant ses nouvelles inspirations entre sonorités organiques et touches rétro. Synthés, orgues, claviers, guitares et percussions se mêlent aux compositions créées en collaboration avec le producteur et arrangeur Victor Vagh (Vagh & Weinmann Music).

« Faire face aux épreuves de la vie, se reconstruire sans cesse, soigner ses blessures, croire en soi et en la femme qui se révèle au fil du temps, est une question de résilience » déclare Flavia à propos de « Mama Santa »

Écoutez partagez « Mama Santa » ICI

Ces chansons sont le résultat de plus d’une centaine d’heures d’enregistrement que Flavia avait sur format dictaphone, puis écrites et réalisées en studio entre août et décembre 2023 à Salernes, en Provence, à Paris, et au Brésil, le pays qui l’a vue grandir. Baignée dans un univers musical très éclectique, cette native de Rio, a passé ses deux dernières années à écouter aussi de la musique classique. Selon Flavia, cet exercice l’a aidé à comprendre la source des harmonies qui traversent le temps, ainsi qu’à élargir le champ des possibles lors du travail de composition. La voix singulière de Flavia Coelho se glisse ainsi sur dix titres intenses, avec un timbre rempli de sincérité ainsi que la touche « Bossa Muffin » si caractéristique à la plus française des brésiliennes.

Flavia Coelho a construit sa carrière sur un mélange de rigueur, de liberté et d’ouverture sur le monde et sur toutes les musiques, du pop rock anglais en passant par Laurent Garnier (un de ses grands admirateurs qu’elle a eu la chance de rencontrer bien plus tard) jusqu’à la musique classique.

Toute sa discographie est basée sur son évolution personnelle, d’adolescente fougueuse et rêveuse à jeune femme pétillante et engagée.

Aujourd’hui, poursuit son exploration identitaire et sa quête d’authenticité en abordant les thèmes de la reconstruction, du courage et de la résilience, avec son fidèle réalisateur et arrangeur Victor Vagh-Weinmann, qu’elle a rencontré à ses débuts en France.

L’écriture de ce nouvel album a commencé il y a deux ans, d’après une phrase clé, entendue par l’artiste : « We live our first twenty years, then the next twenty serve to understand the first twenty ». Flavia Coelho, 43 ans, a justement atteint cette étape de sa vie.

Pour créer GINGA, la chanteuse s’est immergée dans toutes les musiques de sa jeunesse, « notamment les chansons sud-américaines des telenovelas kitsch » confie-t-elle avec amusement, mais tellement importantes et fondatrices de son univers artistique.

Flavia Coelho hypnotise d’emblée avec sa chanson et premier extrait « Mama Santa », clin d’œil à sa mère. La Garota do Rio, qui a pris d’assaut la scène musicale française en 2011 pour prouver à son père qu’elle était une véritable artiste. Elle clôt son épopée avec « De vous à moi », une vibrante déclaration d’amour adressée à son pays d’adoption, la France. Flavia prend son envol et nous emmène en voyage, du Brésil à Londres en passant par la Provence, Paris et partout ailleurs.

Tracklisting
MAMA SANTA
NORDESTINA
MAIS AMOR
LAPA
PASSAGEIRO
NOSSO LAR
SISTEMA SOLAR
TAMARINDO
DE VOUS À MOI
BIRA

Source : PIAS