Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

Communiqué en version Word

EN SPECTACLE
19/09 – St-Hyacinthe – Centre des arts Juliette-Lassonde
20/09 – Bécancour – Moulin Michel
28/09 – Terrebonne – Salle du Moulinet
29/09 – Burnstown – Neat Coffee Shop
02/10 – Drummondville – Cabaret sur scène – Salle Léo-Paul Therrien
03/10 – Lévis – L’Anglicane
05/10 – Saguenay – Coté-cour

Montréal, septembre 2019 – Alors qu’il est déjà en studio pour l’enregistrement de son prochain album, David Myles prendra quelques semaines de pause pour venir donner des spectacles au Québec cet automne.

Débutant le 20 septembre, il visitera Montréal, Bécancour, Eastman, Terrebonne, Burnstown, Drummondville, Lévis et Saguenay. Entouré de ses fidèles complices Alan Jeffries (guitare/voix) et Kyle Cunjak (contrebasse, voix), David présentera les chansons de ses récents albums Le grand départ et Real Love ainsi qu’une sélection des chansons incontournables de son imposante discographie (12 albums!). À noter que David donnera un spectacle gratuit le 18 août prochain au Jardin botanique de Montréal à 14h. Une occasion parfaite pour découvrir cet immense talent!

« …un album non seulement étonnant, mais tout à fait brillant » – ICI musique

« Ça donne des chansons fichtrement bien fichues, où le suave timbre grave du chanteur sert des airs à la fois modernes et sans âge » – Sylvain Cormier (Le Devoir)

« …une reprise du classique Le temps de l’amour de Françoise Hardy, qui en dit long sur le bon goût du monsieur, ce Grand départ est concluant et devrait mener son interprète bien loin » – Josée Lapointe (La Presse+)

« Franchement, l’écoute du 12e long jeu est jouissive du début à la fin » – Carine Touma (Journal Métro)

Voyez et partagez Le temps de l’amour ici.

Voyez et partagez Real Love ici.

Voyez et partagez Look At Me ici.

Pour Le grand départ, son premier album en français qu’il a enregistré à Montréal, David a travaillé avec le réputé réalisateur François Lafontaine en plus de collaborer avec Gaële, Carole Facal (Caracol) et Florence K ainsi que plusieurs musiciens québécois. Francophile assumé et fier, David caressait depuis longtemps le rêve de faire un disque en français et de présenter le tout sur scène.

Source : L-A be