Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

Communiqué en version Word

Montréal, mars 2020 – La musicienne canado-serbe Dana Gavanski fera paraitre son premier album Yesterday Is Gone le 27 mars via Flemish Eye Records. Faisant suite « Catch » et « One By One », le nouvel extrait « Good Instead Of Bad » est une chanson sur « le désir de rattraper tout ce qui n’a pas été fait ou n’a pas été fait correctement. Une rupture difficile rompre, ne pas savoir si c’est la bonne décision, ne pas dire les bonnes choses, ne pas être en mesure d’exprimer la complexité de ce que nous ressentons. Yesterday Is Gone est un album de désir et de dévotion au désir, et de l’incertitude qui découle de l’apprentissage de soi, de repousser ses limites, de tomber mais de se relever. Des moments de séduction éclatent sur fond de guitare, de basse, de synthé et d’élément pop, qui communient pour produire son propre Wall of Sound ». Tout y est méticuleusement placé, donnant une réponse profondément sincère au chaos de l’émotion humaine.

Née à Vancouver d’une famille serbe, Dana Gavanski a toujours eu l’envie de chanter. Pendant sa dernière année universitaire à Montréal, elle a retrouvé la guitare laissée par son ex-partenaire et a décidé de réapprendre à jouer. Après un été passé à aider son père sur un plateau de tournage, elle a écrit son EP Spring Demos en 2017. Yesterday Is Gone reflète l’objectif de Dana « de faire quelque chose de plus grand, de plus réfléchi ». L’album a pris forme après son retour d’une résidence d’écriture à Banff, en Alberta. Se sentant à la dérive à Toronto, Dana a eu du mal à se sentir chez elle et à se connecter aux gens, mais la solitude lui a également permis de s’ancrer dans l’écriture. Elle s’est imposée un « horaire de bureau » à tous les jours jusqu’à ce qu’elle commence à apprivoiser le processus d’écriture.

Yesterday Is Gone a été co-réalisé par Dana, le musicien torontois Sam Gleason et Mike Lindsay (Tunng et LUMP). Alors que Sam a aidé Dana avec la musique, la contribution de Mike a marqué le début du développement du son de Dana. Ils ont gardé l’essentiel absolu en laissant les chansons parler d’elles-mêmes. L’album a changé de forme en passant entre les mains de Dana, Sam et Mike, prenant des couleurs, des sentiments et des visions différentes et lorsque Dana a interprété les chansons en spectacle avec son groupe, elles ont trouvé une nouvelle forme. Elle a été intriguée par des artistes comme David Bowie et Aldous Harding, qui habitent différentes personnalités sur scène, s’accordant physiquement à leur musique.

« Souvent, nous devons aller un peu loin dans une direction pour apprendre quelque chose sur nous-mêmes », explique Dana. Les mois d’écriture solitaire et de doute de soi en témoignent, mais ils ont conduit à Yesterday Is Gone : un regard optimiste aux yeux d’acier vers l’avenir.

Source : Flemish Eye Records