Information : Simon Fauteux / Larissa Souline

Communiqué en version Word

Montréal, février 2020 –Moins d’un an après la sortie de son fort bien reçu premier album, what we say in private, la montréalaise Alexandra Levy – connue sous le nom d’Ada Lea – présente woman, here, un nouvel EP de quatre chansons qui se veut être un pont entre ce qui est arrivé avant et où elle veut aller.

Mélange d’anciennes et de nouvelles chansons, woman, here tire son nom d’une toute nouvelle composition enregistrée récemment à Los Angeles avec Marshall Vore (Phoebe Bridgers, Better Oblivion Community Center). Peut-être son œuvre la plus directe à ce jour, la chanson offre un aperçu d’un audacieux nouveau chapitre pour Ada Lea. « Je suis allée à Los Angeles et j’ai enregistré la chanson en un jour et demi avec Marshall. L’écriture et l’enregistrement de cette chanson se sont déroulés comme par magie » raconte Levy.

En plus de la pièce-titre, qui se retrouve aussi en version démo, woman, here propose deux enregistrements inédits restant des sessions de what we say in private ; la mélancolique perfect world et l’onirique jade, qui a été inspiré par une nouvelle de l’auteur John Updike.

Fascinant coup d’œil derrière le rideau, Levy dit que le woman, here devrait être considéré comme « un cousin au second degré » de what we say in private. « Nous avons inclus les chansons desquelles nous nous sentions encore proches mais qui ne semblaient pas avoir leur place sur l’album. »

Woman, here EP 

 

  1. woman, here
  2. perfect day
  3. jade
  4. woman, here (demo)

Source : Next Door Records