Information : Simon Fauteux

Montréal, janvier 2022 – Écoutez. L’autrice-compositrice et multi-instrumentiste torontoise Abigail Lapell offre cette invitation à la fin de la chanson « I See Music », mais l’invitation pourrait s’appliquer à l’ensemble de son troisième album, Stolen Time qui paraîtra le 22 avril.

Réalisé par Howard Bilerman au studio Hotel2Tango à Montréal, Stolen Time est élémentaire et puissamment évocateur, canalisant l’imagerie naturelle et les saisons tournantes pour jeter un regard sur des décennies et des générations, livrant finalement le moment présent comme seule la meilleure musique peut le faire.

Abigail Lapell partage aujourd’hui « Pines », l’évocateur premier extrait de son nouvel album. Inspiré par une résidence d’écriture dans les Rocheuses, « Pines » capture le sentiment d’intimité de marcher seule dans les bois, envoûtée, entourée de panoramas de montagnes gelées. Lapell est au piano, à l’accordéon et à l’harmonica, avec sa voix belle comme le brouillard d’automne chantant une mélodie rappelant Neil Young ou les premiers Cat Power. Construisant sur un outro d’harmonica, Lapell sérénade les courants électriques qui semblent traverser les montagnes, descendre une rivière déchaînée, chuchoter dans la brise et passer devant des étoiles lointaines, le tout animé par l’impulsion d’énergie qui guide ses pas, transportant des transmissions secrètes sur une fréquence discrète.

Stolen Time d’Abigail Lapell sera disponible le 22 avril via Outside Music.

Source : Outside Music