Whitehorse

Éphémère sans repère

Le nouveau EP en français disponible le 1er avril

)
Montréal, mars 2014 – L’histoire d’amour sentimentale et musicale se poursuit pour Luke Doucet et Melissa McClelland, l’époux et l’épouse derrière l’excellent duo Whitehorse, qui prouve, si besoin est, sa polyvalence en lançant le 1er avril prochain, Éphémère sans repère, un EP de six chansons dans la langue de Molière.

Éphémère sans repère offre des versions françaises de quelques-unes des pièces qui figuraient sur les deux premiers albums de Whitehorse, dont le second, The Fate of the World Depends on this Kiss, a été accueilli à sa sortie par un concert d’éloges.

Le EP contient la pièce titre (version française de Devil’s Got A gun), Je suis devenue lionne (Out Like A Lion), et Brisée (Broken), qui figuraient sur The Fate of the World Depends on this Kiss, la pièce Les oiseaux de nuit (venant du premier album), Le cadeau, une toute nouvelle chanson en plus de la magnifique version du classique Un Canadien errant.

Les pièces qu’on peut entendre sur Éphémère sans repère ont été traduites par le réputé auteur et réalisateur Pierre Marchand. À en juger par l’enthousiasme du public québécois qui a pu voir et entendre Whitehorse les interpréter sur scène lors de leur récente tournée, les versions françaises sont à la hauteur de toutes les espérances, et l’interprétation de Melissa et de Luke, aussi bien sur disque que sur scène, reste telle qu’on l’a connue : vibrante d’authenticité.