VioleTT Pi

Manifeste contre la peur

L’album disponible le 29 avril – En spectacle

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

« Souviens-toi du jour où ta tante a appelé en braillant parce qu’elle avait écouté une cassette trouvée dans la poche de coat d’un vieux jazzman héroïnomane… »

Montréal, avril 2016 – Capharnaüm artistique, électro aimant à courant alternatif, complexe et déroutant… les qualificatifs ne manquent pas pour tenter de décrire VioleTT Pi, cette indescriptible bibitte.

J’ai lancé ma vie à l’aide d’un élastique
Attaché à des barils de pétrole
Apporté de la corde au cas où je ne serais plus seul
Je m’attache plus souvent que je ne décolle

Toujours aussi parfaitement déjanté, VioleTT Pi est de retour, 3 ans après la sortie de eV, avec Manifeste contre la peur, un album plus mature, plus subtil et toujours tout à fait punk. Après une participation au Printemps de Bourges le 15 avril prochain, VioleTT Pi sera en spectacle à Montréal le 28 avril au Petit Campus, le 29 avril au Sous-Bois de Chicoutimi, le 3 mai à L’Anti de Québec et le 13 mai à La petite boite noire de Sherbrooke.

Il n’y a rien de grave mais tout est important
Je ne tue pas tous ceux qui déconnent
Je parle un peu plus et j’enlève mes gants blancs
Je suis sûr que mes mains tatouées détonnent

Prêt au décollage
Direction les nuages
En apesanteur avec toi

« J’espère que l’équilibre mange ma marde sur le trampoline du mal de coeur éternel. »  « L’équilibre dans une démarche artistique n’a pas sa place. Elle apparait comme une limite. L’œuvre lancé devant le public ne devrait pas posséder de frontière. Sinon on occasionne la fin avant sa sortie et ça donne lieu à une mort prématurée. »    VioleTT Pi

La violette est reconnue depuis le moyen âge pour ses propriétés vomitives et laxatives. En mathématiques, Pi est décrit comme un nombre irrationnel. La réunion de ces deux entités s’articule autour de la bipolarité fugace d’un jeune coloriste daltonien, Karl Gagnon…

Source : L-A be