Too Many Zooz

En spectacle à L’Astral le 5 juillet

Dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

En spectacle le 5 juillet
L’Astral à 21h dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal

Prêt pour l’expérience sauvage de Too Many Zooz ?

Montréal, juin 2017 – Jazzophiles, groovophiles, cuivrophiles et funkophiles, réjouissez-vous ! Le trio new-yorkais Too Many Zooz enflammera L’Astral le 5 juillet, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal !

Avant que la vidéo d’une de leurs frénétiques performances, publiée sur Reddit, ne devienne virale et les propulse sous les feux de la rampe, les trois membres de Too Many Zooz  – Matt Doe (trompette), Leo P (saxophone) et King of Sludge (batterie et percussions) – s’étaient produits environ 500 fois sur les rames du métro de New York, affinant leurs mélodies complexes et leurs rythmes extrêmement addictifs ; depuis, après avoir été nommés dans le Top 25 Next Big Sound du magazine Billboard, après avoir été choisis par Beyonce pour l’enregistrement du classique instantané Lemonade, ils redéfinissent à chaque spectacle notre façon de concevoir le jazz.

Leur musique s’insinue en nous tel un poison dont l’effet est immédiat : impossible de rester immobile pendant la durée de leur immense prestation ! En effet, la structure de leurs pièces suit de très près celle de la musique électronique dance – d’où la dénomination brass house. Batterie et percussions fournissent une base rythmique, le saxophone baryton génère la ligne de basse et la trompette sert la mélodie, nous guidant vers un crescendo à la fois animal et terriblement sophistiqué, dans un hurlement de cuivres et de beats primitifs.

Une expérience sauvage dont Montréal ne se remettra pas de sitôt…

« How The Band With The Dancing Sax Player Ended Up Performing With Beyoncé At The CMAs » – Fader

« Brass House Trio Too Many Zooz on Backing Up Beyonce & Dixie Chicks for CMA Awards Showstopper » – Billboard

« The hottest thing in NYC music is these subway buskers » – New York Post