The Wilderness Of Manitoba

Between Colours

Le nouvel album disponible le 16 septembre

Montréal, août 2014 – Comme ses membres le disent eux-mêmes, le groupe The Wilderness of Manitoba est en constante évolution. Le nouvel album Between Colours, disponible le 16 septembre prochain, est d’une richesse remarquable, comme l’étaient, du reste, ses prédécesseurs.

En fait, Between Colours représente pour ses membres l’essence même de ce qu’un album doit être : un jalon sur le chemin de leur processus créatif, un maillon qui relie leur œuvre précédente à celle qui viendra par la suite. « Si un groupe ne se transforme pas avec le temps, il stagne », explique le guitariste, chanteur et claviériste Will Whitwham. C’est pour cela que depuis ses débuts, The Wilderness of Manitoba s’est redéfini à chaque nouvel album, de Hymns of Love and Spirits jusqu’à When You Left the Fire, à Island of Echoes ou à The Leslieville Sessions. Sa musique a connu une évolution constante, passant d’harmonies à quatre partitions et de musique de chambre folk aux arrangements plus cinématographiques qui caractérisent ses créations actuelles.

De Between Colours se dégage une force explosive. Will Whitwham et la chanteuse, guitariste et violoniste Amanda Balsys, s’y partagent les voix principales, tandis que le bassiste Wes McClintock lui confère un rythme plus soutenu que sur les autres albums du groupe. Pour rendre justice au dynamisme des différentes pièces, les batteurs Tom Bona, Marito Marques et Howie Beck sont venus offrir leur talent durant les séances d’enregistrement. Parmi les autres artistes qui ont contribué à Between Colours, on compte Michael Phillip Wojewoda (Rheostatics), au thérémine et le légendaire Alex Lifeson (Rush) à la guitare, pour un solo marqué de sa touche très personnelle. La richesse de l’instrumentation, qui comprend des effets de synthétiseurs et la superposition de plusieurs guitares, a permis de créer des pièces qui envoutent dès la première écoute, tout en laissant une place de choix à des explorations sonores audacieuses.

L’évolution que connait le groupe depuis sa formation, il y a cinq ans, est attribuable en grande partie à son expérience sur la route. Ayant participé à de nombreux festivals et s’étant produit aussi bien en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Allemagne et aux États-Unis qu’au Canada, The Wilderness of Manitoba a pu acquérir ses lettres de noblesse sur scène. « Les spectacles qu’on donne sont un reflet fidèle de notre évolution en tant que groupe, et on peut y entendre le fruit de nos efforts constants », explique Will Whitwham. Justement, ce travail constant a été salué cette année par une nomination pour un prix Juno. Amanda Balsys et Wes McClintock font désormais partie intégrante du groupe, aux côtés du membre fondateur Whitwham, et tous collaborent étroitement à l’approche musicale de Wilderness of Manitoba autant qu’à ses plans d’avenir. En résumé, comme le dit si bien Whitwham, « à nous tous, on est plongés dans un véritable foisonnement d’idées ! »