Tami Neilson

Don’t Be Afraid

En spectacle à l'Upstairs le 5 octobre

Informations : Simon Fauteux

« La dernière fois, c’était Rhiannon Giddens. Tout s’arrête, l’auto stoppe, la Terre ne tourne plus. Il n’y a plus qu’elle. Tami Neilson, sa voix, ses chansons, sa peine, sa joie. On est soulevé, en même temps qu’enraciné« . – Sylvain Cormier (Le Devoir)

« …un disque mature, vivant, humain, qui ne peut laisser indifférent, car la chanteuse puise dans les émotions les plus simples, mais aussi les plus profondes.” J-F Tremblay – (Sors-tu.ca)

c’est sublime!” – Sylvain Ménard (98.5)

Montréal, octobre 2016 – Vedette incontestée en Nouvelle-Zélande – son pays d’adoption depuis quelques années – la chanteuse canadienne Tami Neilson lancera son nouvel album Don’t Be Afraid le 16septembre prochain sur étiquette Outside Music. Sa tournée canadienne qui débutera le 15 septembre à Calgary, s’arrêtera à Montréal le 5 octobre à l’Upstairs. Elle se joindra également à quelques spectacles de la tournée de Royal Wood dont les 7,8 et 9 octobre à Wakefield.

Écoutez Holy Moses en cliquant ici

Don’t Be Afraid a été originalement lancé l’an dernier en Nouvelle Zélande et est entré directement au #1 du palmarès dès sa sortie. Le premier extrait Holy Moses démontre parfaitement la tendance plus soul que country qui habite l’album. Suite au décès de son père pendant l’enregistrement de l’album, Tami Neilson a trouvé un certain réconfort en écoutant de la musique gospel et s’est découvert un affinité avec la légendaire Mavis Staples. « J’ai toujours été une fan des Staples. J’avais d’ailleurs commandé le nouvel album de Pops, qui est sorti le jours avant le décès de mon père. Je l’avais commandé au Canada pour pouvoir l’apporter à l’hôpital pour que mon père puisse l’écouter. Le disque est arrivé le lendemain de son départ. J’ai évidemment beaucoup pleuré mais cet album m’a permis de traverser plus facilement ce moment difficile. » raconte Tami Neilson.

Enregistré « live » en Nouvelle -Zélande au studio Sitting Room, Don’t Be Afraid mets en vedette non seulement Tami Neilson et sa fabuleuse voix, mais également le musicien Néo-Zélandais Delaney Davidson ainsi que le jeune Marlon Williams sur le classique en devenir, la sublime ballade Lonely.

Après avoir remporté quatre TULI Awards (l’équivalent des Grammy en Nouvelle-Zélande) avec son album précédent Dynamite! et un Silver Scroll Award – le prix musical le plus prestigieux en NZ – pour sa chanson Walk, Tami Neilson débarque enfin au Canada. Don’t Be Afraid, Tami Neilson est une vraie de vraie révélation.

Source : Outside Music