Tami Neilson

De retour en tournée au Québec

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

EN SPECTACLE
29 juin Montréal – Scène Rio Tinto (FIJM)
11 octobre Saint Thérèse – Cabaret BMO Sainte Thérèse
12 octobre Sorel Tracy – Azimut Diffusion
13 octobre Beloeil – Centre culturel de Beloeil
14 octobre Chateauguay, Salle Jean Pierre Houde
17 octobre Longueuil – Théâtre de la Ville Salle Jean Louis Millette
18 octobre Québec – Theatre Petit Champlain
19 octobre Longueuil – Théâtre de la Ville Salle Jean Louis Millette
20 octobre Saint -Jean sur Richelieu – Cabaret Théâtre du Vieux Saint Jean
21 octobre Ste-Geneviève – Salle Pauline Julien
25 octobre Montréal – Club Soda
26 octobre Gatineau – Salle Jean Desprez

Montréal, juin 2017 -– Vedette incontestée en Nouvelle-Zélande – son pays d’adoption – la fabuleuse chanteuse canadienne Tami Neilson qui a lancé en septembre dernier le fort bien reçu disque Don’t Be Afraid, sera sur la Scène Rio Tinto le 29 juin prochain dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, occasion parfaite de mettre la table pour la tournée d’automne qui suivra au début octobre.

Retrouvez toutes les dates ici

Elle présente de plus la poignante ballade Lonely, grande chanson d’amour écrite par son père pour sa mère, sur laquelle elle a invité Damien Robitaille.

Don’t Be Afraid a été originalement lancé l’an dernier en Nouvelle Zélande et est entré directement au #1 du palmarès dès sa sortie. Bien que reconnue comme chanteuse country, le virage exécuté par Tami sur ce nouvel album lui sied à merveille. L’extrait Holy Moses démontre d’ailleurs parfaitement la tendance soul habite l’album. Voyez le clip ici

Enregistré « live » en Nouvelle-Zélande au studio Sitting Room, Don’t Be Afraid mets en vedette non seulement Tami Neilson et sa fabuleuse voix, mais également le musicien Néo-Zélandais Delaney Davidson ainsi que le jeune Marlon Williams. Après avoir remporté quatre TULI Awards (l’équivalent des Grammy en Nouvelle-Zélande) avec son album précédent Dynamite! et un Silver Scroll Award – le prix musical le plus prestigieux en NZ – pour sa chanson Walk, et après avoir parcouru le pays en première partie de Colin James l’automne dernier, Tami Neilson est de retour dans un spectacle à voir absolument!.

Tami Neilson est une vraie de vraie révélation. Vedette consacrée en Nouvelle-Zélande, comparée à Patsy Cline, Wanda Jackson ou Peggy Lee (rien de moins!), elle livre son 5e album, Don’t Be Afraid, dédié à la mémoire de son père : un disque brut et poignant qui laisse passer de longs frissons dans le corps. En gospel, blues, rockabilly, country ou soul, elle se révèle plus vulnérable et redoutable que jamais.

« Indiscutablement la plus belle rencontre musicale de la dernière année! L’énergie pure, une voix qui nous chavire le cœur et un enthousiasme qui fait tellement, mais alors là, tellement de bien…Tami Nielson est une superbe artiste et une incomparable organisatrice de party. » – Sylvain Ménard (98.5FM)

« Ça balance entre vie, espoir, perte, solitude et amour. On entendrait tout aussi bien Lana Del Rey ou Amy Winehouse s’approprier If Love Were Enough ou Heavy Heart ». – Valérie Lessard (Le Droit)

« Tout s’arrête, l’auto stoppe, la Terre ne tourne plus. Il n’y a plus qu’elle. Tami Neilson, sa voix, ses chansons, sa peine, sa joie. On est soulevé, en même temps qu’enraciné. » – Sylvain Cormier (Le Devoir)

« Don’t Be Afraid est une œuvre riche et poignante. Tami Neilson propose ici un disque mature, vivant, humain, qui ne peut laisser indifférent, car la chanteuse puise dans les émotions les plus simples, mais aussi les plus profondes. » – J-F Tremblay (sors-tu.ca)

Source : Outside Music