Rosemary Standley & Dom La Nena

Birds on a wire

Disponible au Canada le 3 juin / Édition de luxe

Montréal, mai 2014 – Birds On A Wire, C’est une histoire de rencontres. Celle d’abord d’une chanteuse, Rosemary Standley, et d’une productrice de spectacles, Madamelune, qui ont l’envie de monter un duo de reprises muni uniquement d’une voix et d’un instrument.

Dom la Nena, violoncelliste et chanteuse aux multiples talents rejoint alors la chanteuse de Moriarty. L’Alchimie est immédiate : dès la première répétition domine l’impression qu’on a affaire à deux soeurs qui auraient passé leur jeunesse à jouer de la musique dans la même chambre, le soir, à la lueur d’une lampe de chevet. Entre la franco-américaine et la brésilienne, les répertoires s’échangent et s’entrechoquent : classique, folk, traditionnel américain ou argentin ; en italien, anglais, réunionnais, espagnol, arabe.

D’Henry Purcell à Tom Waits en passant par Stefano Landi, Violetta Parra ou encore Léonard Cohen, ces deux oiseaux sur un fil, ces deux Birds on a wire sont prêtes. Le disque s’impose.

Joueur, émouvant, délicat, fragile, dépouillé, rayonnant de grâce et de naturel, Birds on a wire qui sort chez Air Rytmo, label anagramme de Moriarty, est comme un album photo que l’on feuillette et les souvenirs reviennent : on pleure avec All the World is Green (Tom Waits) ou Oh My Love (John Lennon), on frisonne avec Blessed is the memory (Leonard Cohen), on rit sur Sambinha (signé Dom La Nena), on hyperventile sur Arriba quemando el sol (Violetta Parra), on rêve éveillé sur Panis & Circenses (Caetano Veloso), on frémit sur le traditionnel Duerme Negrito et on ferme les yeux sur Solitude de Purcell. On repense à ces amours passées, envolées, regrettées ou pas…

À travers les chansons réunies ici, Rosemary Standley et Dom La Nena ne chantent, ne parlent, (presque) que d’amour. D’amants éperdus dont les adresses, les demandes de grâce se perdent dans le vide… C’est ce vide que deux inséparables nommées Rosemary et Dom viennent combler comme des oiseaux annonçant le printemps.