Piers Faccini

Between Dogs and Wolves

En tournée au Québec

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Montréal, janvier 2015 – Suite à la sortie du magnifique Songs of Time Lost avec le violoncelliste Vincent Segal et son propre disque Between Dogs & Wolves, l’auteur compositeur et guitariste Piers Faccini sera de retour au Québec en février en compagnie du fabuleux batteur / percussioniste Simone Pratico. Celui qui devient un habitué du Québec  débutera sa tournée le 13 février à Québec, Maison de la culture Francis Brisson Shawinigan le 14 février et passera par Montréal (17 et 20 février), Ste-Geneviève (18 février) et Gatineau (19 février) pour se terminer à Longueuil (21 février). Au programme, Piers Faccini interprètera des pièces tirées de son catalogue ainsi que quelques nouveautés de son prochain disque à venir.

Les vrais musiciens n’ont qu’une hantise : voir leur art se figer, perdre de sa vitalité et de son souffle intérieur. Certains s’échinent à changer régulièrement d’air, de style, d’outils ou de partenaires : à couper les ponts avec le passé, à défricher des territoires inconnus. D’autres, au contraire, préfèrent creuser patiemment le même sillon, pour mieux l’approfondir et l’élargir ; et c’est ainsi, en retournant patiemment leur lopin, qu’ils réussissent à retrouver la fraîcheur du commencement. Tel est Piers Faccini, semeur de beautés, dont chaque moisson de chansons tranche naturellement avec le tout-venant de l’écriture.

Sur Between dogs and wolves, les routes sont faites de ces histoires d’amour cachées dans les failles de nos mémoires sentimentales. Majoritairement chanté en anglais, la langue maternelle de Piers Faccini, le disque contient, pour la première fois, une chanson en français (la magique Reste la marée) et une autre en italien (la troublante Il Cammino). Avec sa voix feutrée et apaisante, une guitare et des cordes, Piers Faccini offre le récit d’un amour imparfait.

Artiste pur et complet, chanteur et multi-instrumentiste prolifique et éclectique, Piers Faccini joue autant les guitares, le piano, la kora, l’harmonium et le dulcimer sur Between Dogs and Wolves, alors que la basse est assurée par son collaborateur de longue date Jules Bikoko. La merveilleuse brésilienne Dom La Nena, pour qui Piers Faccini a réalisé le premier album est également de l’aventure au violoncelle et au chœur.

Source : Six Degrees