Omar Sosa

Eggun

Le nouvel album en magasin le 12 février


Montréal, janvier 2013 – L’album Eggun d’Omar Sosa est le fruit d’une création commandée en 2009 par Joan A. Cararach, le directeur du Barcelona Jazz Festival. Sosa devait composer et jouer une oeuvre hommage au classique Kind of Blue de Miles Davis, à l’occasion du 50e anniversaire de son enregistrement. Le résultat dépasse les attentes.

Sosa s’inspire des motifs et éléments musicaux présents dans Kind of Blue, et écrit une pièce qui honore son esprit de liberté. La musique voyage à travers le jazz et la musique électronique, mais au coeur de l’enregistrement demeure l’esprit de la mère Afrique.

En choisissant Omar Sosa pour rendre hommage à Kind Of Blue, le Barcelona Jazz Festival souhaitait clairement mettre en lumière les racines africaines de la musique de Miles Davis. En acceptant le projet, Sosa s’est intéressé à une oeuvre et à ses ancêtres musicaux. « Esprits de nos ancêtres » c’est d’ailleurs ce que désigne le mot « eggun » dans la religion Ifa, en Afrique de l’ouest comme dans ses différentes expressions à travers la diaspora africaine. L’esprit de cet album se reflète dans le cosmopolitisme de ses musiciens et de ses instruments. Dans Eggun, des percussions afro-cubaines (Pedro Martinez) et afro-vénézuéliennes (Gustavo Ovalles) accompagnent la section rythmique historique de Sosa, avec l’Américain Marque Gilmore à la batterie et Childo Tomas du Mozambique à la basse électrique. Le groupe Afri-Lectric Experience, se complète avec l’Allemand Joo Kraus à la trompette, le Cubain Leandro Saint-Hill au saxophone et à la flûte, et l’Américain Peter Apfelbaum au saxophone et aux percussions. Enfin, les guitaristes Lionel Loueke et Marvin Sewell sont invités sur le projet.

Omar Sosa est sans doute l’un des artistes de la scène jazz actuelle qui compte le plus de cordes à son arc. Compositeur, arrangeur, producteur, pianiste, percussionniste et leader de groupe, il fusionne un large éventail d’éléments de world music et d’électronique avec ses racines afro-cubaines, pour créer un son d’une rare fraicheur. Sur scène, le charismatique Omar est une intarissable source d’inspiration pour ses confrères musiciens, ce qu’attestent son jeu dynamique et son goût pour l’improvisation, qui pousse inexorablement le public à se lever et à participer dans un élan spontané, faisant de ses concerts de rares moments de communion. La musique d’Omar Sosa est unique. Il y incorpore des éléments de jazz afrocubain, reste profondément attaché aux traditions folkloriques de la diaspora africaine, et demeure toujours curieux d’explorer de nouveaux horizons en-dehors de tous clivages stylistiques. Il offre un mélange enjoué de rythmes jazz et afro-caribéens, conjuguant des incursions percussives à l’intérieur du piano et des séries d’effets électroniques avec son jeu qui lui est propre. Tout en changeant librement d’ambiance, il se régale avec les irrésistibles claves du latin jazz, sans omettre d’ajouter quelques touches expérimentales pour surprendre ses auditeurs.