Mundial #4

Bilan

Informations : Audrée Loiselle

MUNDIAL MONTRÉAL #4 : UNE ANNÉE RECORD, 2 PRIX ATTRIBUÉS ET DES NOUVEAUX PONTS CRÉÉS AUX NIVEAUX NATIONAL ET INTERNATIONAL

Montréal, le 26 novembre 2014 – Une fois de plus, l’équipe de MUNDIAL MONTRÉAL a su se surpasser. En collaboration avec Stingray Musique, les concerts-vitrines (34 artistes en 4 jours) ainsi que les panels, ateliers, discussions et évènements de réseautage, ont attiré plus de 300 professionnels de l’industrie de la musique.

MUNDIAL MONTRÉAL a augmenté significativement son niveau d’achalandage pour passer de 4 000 personnes en 2013 à 5 000 cette année! Ce faisant, MUNDIAL MONTRÉAL a d’autant plus affirmé sa place en tant que « LA » vitrine-conférence Nord-Américaine de toutes les musiques du monde et revendique désormais son importance significative dans le calendrier des festivals montréalais. Bref, un bel exploit après seulement 4 années d’existence.

À cet effet, le producteur exécutif et fondateur de MUNDIAL MONTRÉAL, Sébastien Nasra, s’exprime ainsi : «La progression de Mundial Montréal est franchement fulgurante, tant au plan de la reconnaissance locale qu’au niveau du positionnement international de l’évènement. Si je n’étais pas également aux commandes de M pour Montréal, je pourrais presque m’inquiéter de cette évolution si rapide et qu’elle ne tourne en… compétition!», dit-il, avec enthousiasme et un peu d’humour.

Cette édition a donné la chance aux délégués de se retrouver à Montréal, véritable point de rencontre des professionnels provenant aussi bien de Golden (Colombie-Britannique) que de Tokyo (Japon) et de Albuquerque (Nouveau-Mexique).

Une chance unique pour les 180 musiciens de se faire remarquer par des professionnels clés et de voir leur carrière propulsée à l’échelle nationale et internationale.

Derek Andrews, le directeur artistique de MUNDIAL MONTRÉAL, en témoigne ainsi : «Du sensationnel Vox Sambou à la sublime Maya Kamaty, les artistes de cette 4e édition ont amené Mundial Montréal à un niveau supérieur. En coulisses, les rencontres privées des programmateurs, ingrédients clés de la recette du succès de l’évènement, ont été incroyablement efficaces. Brique par brique, note après note, rassemblement après rassemblement, Mundial Montréal est certainement le pont de découvertes musicales. Mundial fournit non seulement des résultats, mais apporte également un degré supplémentaire d’harmonie au sein d’une communauté grandissante, comme aucun autre projet musical sur la planète.»

Pour sa 4e édition, MUNDIAL MONTRÉAL, en collaboration avec Stingray Musique, a perpétué sa tradition annuelle de remettre à un artiste de la programmation le Prix Étoiles Stingray. Cette année, le prix fut remis à Vox Sambou, qui, en plus d’être sacré meilleur nouveau talent canadien, reçoit aussi un  chèque de 3 000 $ gracieuseté de Stingray Musique. L’objectif du Prix Étoiles Stingray est de soutenir les artistes émergents canadiens en leur offrant de la visibilité et des bourses pour aider à l’avancement de leur carrière.

Aussi, en tant que festivals-conférences partenaires, MUNDIAL MONTRÉAL et BABEL MED MUSIC, un des plus grands forums européens de musique, ont joint leurs efforts pour créer le prix « Pont Transatlantique », qui vise à créer un échange de visibilité entre les artistes programmés aux deux festivals.

Le gagnant est Le Vent du Nord, qui a donné une performance incroyable au Lion d’Or. Le Vent du Nord se rendra donc à Marseille pour se produire à Babel Med Music en mars 2015. Un représentant de Mundial sera également présent et siègera sur un jury pour déterminer quel artiste se produira en retour à Montréal pour la 5e édition de Mundial, en novembre 2015. Nous espérons voir ce partenariat fructifier dans le futur et nous avons extrêmement hâte de voir quel genre de talent Babel Med Music proposera à MUNDIAL MONTRÉAL en 2015!

Avec comme thème de programmation  »Roots Transglobales », cette édition a su mettre en valeur certains des artistes les plus prometteurs du moment du Canada et d’ailleurs. Présenté dans le cadre de la vitrine conjointe en musique du monde MUNDIAL MONTRÉAL et CINARS, le groupe ukrainien le plus en vogue DakhaBrakha a hypnotisé l’auditoire avec sa superposition inhabituelle de chants polyphoniques traditionnels et de sonorités percussives «chaos ethnique».

Se sont aussi produits de Toronto le violoniste virtuose Jaron Freeman-Fox et le groupe The Battle of Santiago, qui a présenté un concert interactif avec de nouvelles technologies. Seul manquant à l’appel : Chico Antonio, le légendaire musicien mozambiquain dont on attendait la venue avec fébrilité, mais les agents d’Immigration Canada de l’aéroport Pierre-Eliott-Trudeau en ont malheureusement décidé autrement à son arrivée au pays.

Situation similaire avec le partenaire de scène de Romain Malagnoux, soit le malien Moustafa Kouyaté, fils du légendaire Bassékou Kouyaté, qui n’a pas été autorisé par Immigration Canada à entrer chez nous pour des raisons similairement obscures.

Fidèle à sa tradition, la soirée de clôture était mémorable. Le retour des Big Bands, présentés au Club Soda, en collaboration avec les productions Girovago, fut un réel succès avec sur scène Gypsy Kumbia Orchestra et Lemon Bucket Orkestra, deux des groupes de punk-Balkan les plus aimés du Canada. Les groupes ont donné une solide performance viscérale et festive et ont même terminé la soirée ensemble dans un ouragan musical de 35 musiciens sur scène!

Un autre véritable succès fut la continuation du thème de la programmation 2013, « Accents Autochtones », qui est maintenant devenue une série qui, à en juger par l’enthousiasme du public, n’en est pas à sa dernière édition!

Cette année, les têtes d’affiche furent quatre femmes incroyablement talentueuses. Martha Redbone, Cris Derksen, Beatrice Deer et Kinnie Starr ont toutes donné des performances inspirées à des publics nouveaux, mélomanes curieux, et, bien sûr, à nos délégués et professionnels.

L’idée originale derrière le concept d’Accents Autochtones provient de ce que Sébastien Nasra appelle «l’exploration d’une inclusion récurrente de contenu autochtone dans la programmation de Mundial».

MUNDIAL MONTRÉAL aimerait remercier tous ceux qui ont aidé à faire de cette édition un franc succès et une semaine mémorable. Nos précieux et valeureux partenaires (dont Stingray Musique, SaskMusic, Nova Scotia Music, les Syli D’or de la musique du monde, Vision Diversité) ainsi que toute l’équipe de Avalanche Prod, les délégués, les artistes, les salles de concerts, et sans oublier les bénévoles et tous ceux qui ont cru au projet depuis le début ou qui l’ont rejoint en cours de route.

MUNDIAL MONTRÉAL s’attache et s’efforce, depuis 2011, à promouvoir toutes les musiques du monde et à créer un pont pour les artistes vers de plus grands publics. En supportant MUNDIAL MONTRÉAL, vous supportez également les milliers de personnes qui s’affairent chaque jour à démocratiser l’accès aux cultures diverses, à cultiver l’inclusion et la tolérance et à nourrir les échanges qui enrichissent nos vies, nous poussent plus loin et nous transportent en beauté et en saveur. Sincèrement le plus grand des mercis.

5e édition de MUNDIAL MONTRÉAL, à vos agendas : 17 au 20 novembre 2015!

Déjà, les préparatifs commencent pour assurer un cinquième anniversaire à la hauteur des espoirs qui sont tous permis. Si l’on se fie au succès de cette année, nous sommes définitivement sur la bonne voie! Vous êtes fortement encouragés à visiter le site Internet, à «aimer» la page Facebook de MUNDIAL MONTRÉAL, et à suivre le fil d’actualités sur Twitter afin de rester le plus à jour possible sur tous les développements, y compris les offres spéciales sur la vente de passes à prix réduit pour l’édition de 2015.