Moriarty

Fugitives

L’album enfin disponible au Canada le 18 février

EN TOURNÉE AU QUÉBEC DU 20 FÉVRIER au 8 MARS

Retrouvez toutes les dates de la tournée ici  http://www.bonsound.com/fr/shows?artist_id=140

Montréal, janvier 2014 – Le groupe franco-américain Moriarty, toujours mené par l’extraordinaire chanteuse Rosemary Standley, lance enfin au Canada, le 18 février prochain, son disque Fugitives. Suivra une tournée qué-bécoise de 13 spectacles débutant le 20 février à Québec pour le terminer le 8 mars à New Richmond.

Depuis 2007, Moriarty a marché dans toutes les directions folk, sans perdre son nord, fait de country et de blues, jusqu’à se retrouver dans les pas des ancêtres des songwriters des années 1960. Moriarty les reprend avec fougue et fierté sur Fugitives. Avant Dylan, avant Robert Zimmermann, il y avait les ancêtres, les légendes du country, les protest singers et les bluesmen comme Woody Guthrie, Hank Williams, Mississippi John Hurt ou Blind Willie Mc Tell. Il y avait aussi les chansons transmises à l’oreille de génération en génération, sans qu’on puisse retracer leurs auteurs ou leurs origines exactes.

Hantés par ces fantômes et en compagnie de connaisseurs invités – Wayne Standley, Moriba Koïta, Don Cavalli & Mama Rosin – Moriarty plonge dans un passé pas si lointain pour en ramener une collection de chants à la fois archaïques et modernes, qui racontent ensembles une histoire d’amour et d’abandon, de séduction et d’addiction, de meurtres passionnels, de vengeances et de fuites en avant. On y croisera une galerie de fugitifs en tous genres, amants assassins et bandits de grand chemin, redresseurs de torts, mères abandonnées par leurs hommes accros au jeu ou à la bouteille, cowboys exploités, une femme adultère et fière, un marchand de bonbons coquin, un veuf inconsolable…

Moriarty, famille recomposée aux secrets multiples, s’installe sur scène comme dans une chambre d’hôtel.

Une histoire intime qui se tisse entre une diva sensible, un harmoniciste malicieux, un guitariste inspiré, un contre-bassiste mystérieux, un amoureux des cordes éclairé et une batterie hybride. C’est un peu le récit d’une disparition, d’une énigme a solutionner, où le public mène l’enquête, sans vraiment démêler tout à fait les fils d’une folk teintée de blues, d’américana et de musiques inconnues.