Monster Truck

Sittin’ Heavy

Nouvel album disponible le 19 février – En spectacle à Québec et à Montréal en mars

Informations : Simon Fauteux

Montréal, janvier 2016 – MONSTER TRUCK, excellent groupe rock originaire d’Hamilton et lauréat d’un prix Juno, lancera son deuxième album Sittin’ Heavy le 19 février prochain sur étiquette Dine Alone Records. L’album est disponible en précommande sur la boutique en ligne du groupe et sur celle de Dine Alone Records, ainsi que sur iTunes. Ceux qui précommanderont l’album sur iTunes recevront immédiatement « Don’t Tell Me How to Live » et le nouvel hymne sportif « The Enforcer ». MONSTER TRUCK sera de passage au Cercle de Québec le 8 mars et au Corona de Montréal le 9 mars dans le cadre de sa tournée canadienne.

Sittin’ Heavy a été réalisé par Eric Ratz (Billy Talent, Cancer Bats) et a été enregistré aux Vespa Studios, au studio Revolution Recording, ainsi qu’au nouveau studio de jam de Monster Truck. Composé de 11 décapantes chansons, Sittin’ Heavy exprime toute la gloire du rock pur et dur. Il rassemble tous les ingrédients ayant permis à MONSTER TRUCK de sortir des cadres établis, tout en restant ancré dans les idées fondatrices du groupe.

Au long des nombreux mois qu’ils ont passé sur la route, les membres du groupe n’ont cessé d’évoluer et de se perfectionner en apprenant de tout ce qu’ils voyaient et vivaient. « Lors de la tournée du dernier album, on a eu le privilège de jouer avec beaucoup de grands noms. » explique le guitariste Jeremy Widerman. « Lorsqu’on a ouvert pour Slash, on a pu observer à quel point il contrôle bien la pédale wah-wah et on a voulu inclure un peu de ça dans nos propres chansons. Ou encore, en écoutant les harmonies vocales d’Alice in Chains lors de notre tournée avec eux, on a pris conscience qu’on avait des progrès à faire sur ce plan, alors c’est ce qu’on a fait! Il y a tant de façons de parfaire notre technique. »

Ceci dit, aucune inquiétude, MONSTER TRUCK n’a pas subi de transformation extrême. Le son du groupe est à l’image de son nom : monstrueux ! Il est irrépressible et sa musique a le pouvoir de transformer n’importe quoi en quelque chose de positif, même le labeur écrasant de la vie quotidienne. « Le rock‘n’roll doit être une célébration. » croit le chanteur et bassiste Jon Harvey. « On essaie de représenter ça autant que possible. La vie elle-même devrait être une célébration. »

Suite à la parution du premier extrait « Don’t Tell Me How to Live » qui s’est propulsée dans le Top 5 des radios rock au pays, MONSTER TRUCK offre maintenant « The Enforcer », pièce qui se distingue par son énergie débordante rappelant un hymne au hockey. « On voulait écrire une chanson bruyante en l’honneur de notre sport préféré : le hockey. » explique le guitariste Jeremy Widerman. « Un hommage à tous ceux qui se battent pour venger l’honneur de leurs coéquipiers. The Enforcer pourrait être la trame sonore d’une partie hautement attendue ou le cri de la victoire d’un combat ou d’un but spectaculaire. »

L’ascension fulgurante de MONSTER TRUCK se poursuit. Après un prix Juno pour la Révélation de l’année en 2013 et une nomination Juno pour l’Album rock de l’année en 2014 pour Furiosity – qui a débuté 13e au Top 200 et N° 3 sur le palmarès rock-métal allemand – le groupe atteint de nouveaux sommets avec Sittin’ Heavy.

La propension de MONSTER TRUCK à créer des riffs incomparables et à se donner corps et âme à chacun de leurs concerts a impressionné aussi bien leurs fans à travers le monde que de nombreuses icônes du rock. En effet, le groupe a été appuyé par plusieurs artistes, dont Slash, Mike Inez d’Alice in Chains et, tout récemment, Dee Snider de Twisted Sister. De plus, MONSTER TRUCK a fait de nombreuses tournées au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans le reste de l’Europe, aux côtés de nombreux groupes célèbres, notamment Alice in Chains, Slash, Guns N’ Roses, Deep Purple, ZZ Top, Buckcherry, Rival Sons, Kid Rock, The Sheepdogs et Vista Chino (Kyuss). Le groupe s’est également produit lors de plusieurs festivals de musique, incluant Download Festival, Bonnaroo, Welcome to Rockville, Rock on the Range et Edgefest.

Source : Dine Alone Records