Mélisande [électrotrad]

Les Métamorphoses

Le premier album disponible le 6 mai

Montréal, avril 2014 — Au printemps 2013, une nouvelle collaboration est née entre le groupe Mélisande [électrotrad] et l’étiquette de disque La Prûche libre. Suite à la mise en ligne le 7 mai dernier de la première chanson du collectif, il y a eu au delà de 3000 écoutes et plus de 1500 curieux ont téléchargé l’extrait Je fais la difficile. Un an plus tard, voici Les métamophoses, le premier album disponible le 6 mai prochain.

Mélisande [électrotrad]  sera en spectacle à Beloeil 6 mai, à Montréal les 8 et 11 mai au Gesù dans le cadre de La Grande rencontre – Le festival Trad de Montréal – ainsi qu’à Sherbrooke le 18 mai et Québec le 27. D’autres dates seront annoncées sous peu.

Puisant dans le riche héritage de la chanson traditionnelle francophone, l’auteure-compositrice-interprète Mélisande a déposé sa plume un moment pour s’investir dans le  projet Mélisande [électrotrad]. Elle a déniché des petits bijoux qu’elle propose avec une perspective féministe et le son résolument moderne du groupe. Composé de Mélisande (Recherche de chanson, voix, guitare électrique), Robin Boulianne (violon, mandoline, banjo, voix
), Mark Busic (réalisation, claviers, programmation, voix) et d’Alexandre de Grosbois-Garand (direction artistique, basse, flute traversière en bois, voix), le quatuor offre une proposition artistique des plus rafraichissantes.

Avec son bagage folk-rock, Mélisande [électrotrad]  interprète les airs et les textes traditionnels d’une manière bien personnelle, utilisant des instruments acoustiques et électriques, des claviers et de la programmation. Les arrangements intègrent des éléments de trad, de folk, de rock progressif et d’électro-pop pour créer un son original et hors du commun.

Le projet Mélisande [électrotrad]  est né du désir de Mélisande et d’Alexandre de Grosbois-Garand de mettre à profit leurs expériences musicales diverses afin de donner un son actuel à des chansons traditionnelles tirées des collectes de grands folkloristes et de créer une musique novatrice ancrée dans son époque, tout en étant respectueux de la tradition.