Melanie Brulée

Débridée

Le nouvel album disponible le 26 mai

Informations : Simon Fauteux / Patricia Clavel

Montréal, avril 2015 – Reconnue pour son dynamisme, son énergie contagieuse et son talent de mélodiste hors-pair, Melanie Brulée lancera son nouvel album, Débridée, le 26 mai prochain. Enregistré entre Toronto et Montréal, Débridée est une réalisation de Benoit Morier (Chic Gamine, Genevieve Toupin, marijosée) et comprend des collaborations d’écriture avec Anique Granger, Daniel Peloquin-Hopfner, Charles Tilden et Faye Blais. Les arrangements sont signés par Champagne James Robertson (Lindi Ortega, Scarlett Jane), Gary Craig (Bruce Cockburn, Blackie and the Rodeo Kings, Jadea Kelly), Tyler Emond (Valery Gore, Dead Prez), André Papanicolaou et Simon Blouin (Vincent Vallières).

De la pièce d’ouverture et premier extrait radio Obtus, en passant par la trippative Astéroides jusqu’à la magnifique version de la pièce de Vanessa Paradis, Marilyn et John, Melanie Brulée offre avec Débridée, un disque rempli d’atmosphères où le rock côtoie le folk en parfaite symbiose.

Son style rétro-moderne est l’évolution naturelle du gypsy-chic des ses premières années de « busking » en Australie et fait d’elle une musicienne à la fois authentique et éclectique. Partout où elle passe, le public est rapidement conquis par la fougue de cette musicienne autodidacte. Originaire d’une famille francophone de Cornwall en Ontario, ce n’est qu’au début des années 2000 que Melanie Brulée se tourne vers la musique lorsqu’elle part à la découverte de l’Australie.

L’année 2012 marque un vent de changement pour la belle brunette. Elle déménage à Toronto, forme un groupe avec une section de cuivres et lance Sucré/Salé un EP de cinq chansons originales où se mêlent la langue de Molière et celle de Shakespeare. La pièce Wonder est choisie comme chanson thème de la pièce de théâtre Mister Baxter présentée par la compagnie anglophone Théâtre Passe Muraille à Toronto, pièce pour laquelle que Melanie Brulée y assure également la musique originale.

Les années suivantes sont remplies d’aventures ; deux tournées pancanadiennes bilingues dont une avec l’artiste montréalaise-fransaskoise Anique Granger, deux albums compilations lancé avec Ladies in Waiting – collectif de femmes-artistes de Toronto dont Melanie Brulée est membre fondatrice – et un enregistrement avec le groupe country The Ole Fashion.

Source : Lapin Blanc