Megan Bonnell

Hunt & Chase

L’album lancé au Québec le 9 septembre

Montréal, août 2014 – Dans les rêves, la réalité et les motifs oniriques s’entremêlent si bien que, parfois, on ne sait plus ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Des éléments de notre quotidien, sortis de leur contexte, prennent tout à coup une valeur surréaliste. Depuis toujours, cette autre réalité qui hante notre sommeil et les forces mystérieuses qui y sont à l’œuvre nous fascinent.

Et en raison justement de sa qualité onirique, le premier disque de Megan Bonnell, Hunt & Chase, qui sera finalement lancé au Québec le 9 septembre, exerce le même genre de fascination. Hunt & Chase diffuse une richesse de sonorités et une poésie qui étonnent, quand on sait à quel point sa créatrice est jeune. Chaque pièce est centrée sur la voix à la fois feutrée et sophistiquée de Bonnell, accompagnée d’un jeu de guitare acoustique subtil, qui l’ancre dans la réalité. Et pourtant, le cœur très concret des chansons est souvent habillé d’une atmosphère un peu onirique, éthérée, qui brouille savamment les frontières entre le rêve et l’éveil, et plonge l’auditeur dans une autre dimension.

Le parcours de Megan Bonnell est marqué par son passage sans heurt de la vie rurale, en pleine campagne ontarienne, où elle est née, à la mégapole de Toronto, puis à l’univers très particulier des tournées internationales (elle a parcouru l’Europe avec John Grant, et l’Amérique du Nord avec Justin Nozuka). Ce sont toutefois ses racines, les forêts et les champs au milieu desquels elle a grandi, qui influence le plus profondément sa musique.

Très précoce, elle a commencé à apprendre le piano par elle-même à l’âge de quatre ans, et n’a cessé de faire de la musique depuis. Elle a fréquenté une école secondaire à vocation artistique, où, cette fois, elle a choisi de travailler davantage sa voix et a commencé à écrire ses propres pièces. « Par la suite, j’ai tout simplement été incapable de m’arrêter ! » explique-t-elle.

Hunt & Chase est en fait la suite du EP Maps, où on découvrait le potentiel et la maturité d’une jeune artiste à la recherche de son propre univers sonore. « J’ai toujours travaillé seulement avec piano et voix, précise la chanteuse, mais j’entends dans ma musique d’autres éléments sonores, qui restent inexploités. »  Ce n’est plus vrai sur Hunt & Chase cependant, car les producteurs Chris Stringer et Joshua Van Tassel ont su mettre en évidence ces éléments sous-jacents à la musique de Megan Bonnell. « Ils ont su donner à ma musique exactement la texture que j’avais imaginée, continue la chanteuse ».

Au cœur du travail de Megan Bonnell, il y a « l’inspiration et l’introspection », précise-t-elle. « Selon moi, tout ce qui, dans le parcours d’une vie, relève d’un de ces deux éléments vaut la peine d’être vécu. Ce sont l’inspiration et l’introspection qui procurent les plus grandes émotions. » Et des émotions qui valent la peine d’être vécues, l’album Hunt & Chase en suscite à profusion…