Ludovico Einaudi

Elements

Le nouvel album disponible le 16 octobre


Information : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Montréal – octobre 2015 – Deux ans et demi après le succès international de « In a Time Lapse », Ludovico Einaudi présente sa nouvelle œuvre, Elements, plus attrayante et singulière que jamais, dont le sortie est prévue pour le 16 octobre sur Ponderosa.

« Elements émerge de la volonté de recommencer à neuf et de poursuivre un savoir différent. J’ai longtemps voulu explorer de nouvelles frontières, celles situées à la croisée de ce que je sais et de ce que j’ignore : les mythes de la création, le tableau périodique, la géométrie d’Euclide, et les écrits de Kandinsky; la matière des sons et des couleurs, les pousses d’herbes dans les champs, la forme des paysages. Des mois durant, j’ai déambulé dans un chaos d’images, de pensées et d’émotions. Puis, tout s’est peu à peu rassemblé en une sorte de danse, comme si tous ces éléments faisaient partie du même univers au cœur duquel j’habitais. C’est ça l’essence d’Elements. Si ce n’était pas de la musique, ce serait un diagramme de pensées : parfois clair et net, d’autrefois entrecroisées; des points, des lignes, des formes et des fragments d’un flot intérieur perpétuel. » – Ludovico Einaudi

Conçu en 12 morceaux, l’album inclut piano, cordes, percussions, guitare et instruments électroniques. Tout comme les œuvres précédentes du compositeur, celle-ci se présente comme une suite dans laquelle chaque morceau a une relation précise avec les autres. Le son y est riche et profond, et les éléments s’y entremêlent et s’agencent avec une originalité qui harmonise naturellement les notes acoustiques, électriques et électroniques.

Elements a été enregistré en trois mois, de mars à juin, au studio d’Einaudi au cœur de la campagne des Langhe. « Une expérience unique, accompagnée du rythme vibrant d’un printemps éclatant. »

En plus d’un retour du groupe officieux de Ludovico, formé de Francesco Arcuri, Marco Decimo, Mauro Durante, Alberto Fabris, Federico Mecozzi et Redi Hasa, Elements inclut également la participation de l’ensemble à cordes néerlandais Amsterdam Sinfonietta, le musicien électronique berlinois Robert Lippok, les percussionnistes de la Parco della Musica de Rome, le percussionniste brésilien Mauro Refosco, ainsi que du grand violoniste sud-africain Daniel Hope que l’on entend sur la pièce d’ouverture, « Petricor ».

Source : Ponderosa