L’Orchestre national de jazz avec Christine Jensen

Under The Influence

L’album disponible le 2 juin

Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

UNDER THE INFLUENCE EN SPECTACLE
28 juillet – Lanaudière – Festival de Lanaudière
18 août – Montréal – Théâtre de Verdure (Parc Lafontaine)
5 octobre – Montréal – Maison de la Culture Ahuntsic-Cartierville

Montréal, juin 2017 – L’Orchestre national de jazz, établi à Montréal depuis 2012, fera paraître Under The Influence, son nouvel album réalisé par Jacques Laurin, le 2 juin prochain via l’étiquette montréalaise Justin Time. Dans la suite Under The Influence que l’Orchestre national de jazz lui a commandée en 2015, la talentueuse Christine Jensen conjugue de brillante façon la voix soyeuse de Sienna Dahlen et toutes les nuances de la palette orchestrale pour rendre hommage aux compositeurs dont les œuvres et le caractère musical ont forgé sa personnalité de saxophoniste, de compositrice et de chef d’orchestre.

La suite commence par une dyade (accord de deux sons) déployée spatialement et prolongée dans le premier hommage, Starbright, sous forme d’intervalles croissants pour saluer Kenny Wheeler, trompettiste londonien né à Toronto. Le deuxième mouvement, To Jan est un choral que Christine Jensen a développé et dédié à la mémoire du regretté pianiste et compositeur Jan Jarczyk, grand Montréalais venu de Cracovie, qui fut son professeur et celui de nombreux membres de l’ONJ à l’université McGill. Elle dédie à John Coltrane le 3e mouvement, tiré de la sonorité qu’il a créée dans sa pièce Giant Steps. Issu du thème, cet appel à la liberté évoque son audace harmonique et rythmique de compositeur. Dans le 4e mouvement, Sweet Lee, Jensen s’inspire de la structure harmonique du standard Out of Nowhere qui lui tient à coeur, signé Lee Konitz, et qu’elle a étudié à fond après avoir côtoyé ce dernier. Dans le mouvement final dédié à Wayne Shorter, Jensen s’approprie le style des deux ténors du groupe pour évoquer la liberté en improvisant autour de concepts comme l’espace, la communication et le jeu libre. Elle conclut élégamment ce survol lumineux d’influents prédécesseurs : « Leurs concepts sonores uniques ont contribué à mon épanouissement, précise-t-elle, et j’espère que chaque mouvement de ma suite contient un fragment de leur caractère. »

L’ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ : Fondé en janvier 2012, l’Orchestre national de jazz (ONJ) regroupe une vingtaine de musiciens qui se consacrent au vaste répertoire de la musique orchestrale de jazz. Il est montréalais dans son organisation, pancanadien dans sa vocation, international dans son envergure. Depuis sa fondation, l’Orchestre national de jazz a donné plus de 30 concerts dans les différents festivals.Ce succès est dû notamment à la collaboration de plus de 80 des meilleurs musiciens de jazz au pays et à la participation d’artistes internationaux prestigieux tels Oliver Jones, Ingrid Jensen, Mathias Rüegg, Jean-Michel Pilc, Aaron Parks, John Hollenbeck et Terence Blanchard.

CHRISTINE JENSEN : Établie à Montréal, la saxophoniste, compositrice et chef d’orchestre Christine Jensen est considérée par The Globe and Mail comme une voix originale sur la scène internationale du jazz et « l’un des compositeurs les plus captivants au Canada ». Deux fois lauréate de prix Juno, elle dirige son propre orchestre, de même que l’Orchestre national de jazz et divers projets en petits ensembles. Christine a reçu de nombreuses commandes et invitations à diriger des orchestres de jazz au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe, et a été compositrice et improvisatrice en résidence dans divers conservatoires et universités. Elle a collaboré notamment avec Ben Monder, Gary Smulyan, Dick Oatts, Geoffrey Keezer, Lenny Pickett, Gary Versace et Donny McCaslin, en plus d’étudier avec Kenny Werner, Jan Jarczyk, Jim McNeely, Dick Oatts et John Hollenbeck. Elle enseigne la composition, le saxophone et la musique d’ensemble jazz à l’Université de Sherbrooke et à l’Université McGill.

SIENNA DALEN : La chanteuse Sienna Dahlen partage sa vie professionnelle entre Toronto et Montréal. Gagnante d’un prix Juno aux côtés de son collaborateur de longue date Mike Rud,  Sienna a aussi fait sa marque comme auteure-compositrice avec six albums à son actif au cours des 15 dernières années. Elle a régulièrement présenté sa musique au Canada, en Europe et aux États-Unis et fait quelques apparitions au Mexique et en Amérique du Sud. Sa voix peut aussi être entendue sur la bande sonore du court métrage d’animation The Danish Poet, de Torill Kove, récompensée par un Oscar en 2007.

Source : Justin Time