Kae Sun

Stalk

Premier extrait audio/video de son nouvel album à paraître au printemps 2018


Informations : Simon Fauteux / Patricia Clavel

Montréal, octobre 2017 – Le chanteur ghanéo-canadien Kae Sun est de retour avec Stalk, premier extrait  d’un album annoncé pour le printemps 2018, à paraître via l’étiquette et collectif d’artistes Moonshine. Le clip a été réalisé par le duo Epher Heilland, récipiendaires du Félix du Vidéoclip de l’année à l’ADISQ en 2015 pour Mardi Gras de Pierre Kwenders, et a été financé avec le soutien du Fonds Remstar.

Kae Sun est le projet musical de Kwaku Darko-Mensah Jnr. Né à Accra, Ghana, Kae Sun a roulé sa bosse, habitant successivement Berlin, Toronto, NYC et dernière ville en date Montréal. Au cours de ses pérégrinations, Kae a développé un son original et pourtant​​ familier, une recette​ bien à lui​ de musique alternative africaine qui puise dans un large spectre d’influences de la pop des années 1980 au R&B contemporain en passant par l’afrobeat et le indie folk. Suite à la sortie, en 2009, de son premier album Lion on a Leash, Kae Sun  s’est fait remarquer grâce à la sortie de son acclamé album Afriyie (2013). Le premier extrait « Ship and the Globe » s’est retrouvé sur les palmarès en Europe, au Canada, et en Asie (Taiwan, Thaïlande, Singapour, et Brunei), en plus d’atteindre plus de 4 millions de vues sur YouTube et 6 millions d’écoutes ​toutes plateformes confondues.

Kae a​ depuis​ tourné sans relâche en Amérique du Nord, ​présentant son spectacle​​ au légendaire Apollo Theatre de Harlem​, en​ première​ ​partie de Janelle Monae à Toronto ​ou encore avec A​ngelique Kidjo lors du premier Festival des arts et de la culture africaine de l’Université Yale. Le EP Canary lancé en 2017 a récolté plus de 250k écoutes sur Spotify​ et inclut la chanson Fix Up, une collaboration avec Ariane Moffatt qu’elle a présenté au grand public lors de son dernier passage sur le plateau de Tout le monde en parle​. Canary attire l’attention de nombreux médias de CBC à Okay Africa​ et débouche​ sur un spectacle en tête d’affiche au Festival Nuits d’Afrique de Montréal en juillet.

Source : Moonshine