Jordan Officer

Blue Skies

Le nouvel album disponible le 6 novembre

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Honoré dans la récente publication « The Great Jazz Guitarists » de Hal Leonard, le plus grand éditeur de partitions et de livres de musique au monde, l’as guitariste montréalais JORDAN OFFICER épate. Par sa virtuosité, mais tout autant par sa sensibilité et cette élégance sobre, sans pareille. Aussi compositeur et chanteur, BLUE SKIES, son troisième disque sera disponible le 6 novembre prochain.

Montréal, octobre 2015 – Depuis la fin de l’aventure avec l’amie Susie Arioli – que l’on retrouve d’ailleurs sur la chanson Shot of Rhythm And BluesJordan Officer mène une brillante carrière solo où il explore les nombreuses facettes de son âme musicienne. Son nouvel album BLUE SKIES, disponible le 6 novembre,  présente la somme de tout ce qui définit cet artiste aussi savant que sensible. « Ce disque exprime toutes les couleurs qui m’habitent. Le blues, bien sûr, mais également le jazz de mes débuts, le country, le rock‘n’roll… Mon instrument, ma voix, rien n’est laissé de côté. Tout y est. Ce n’était pas prémédité, mais BLUE SKIES, c’est tout ce que je suis. Et c’est la première fois », dira-t-il.

En un survol des chansons qui ont marqué son parcours depuis l’adolescence, cheminement musical, mais aussi personnel, JORDAN OFFICER chante neuf titres d’auteurs et de styles différents, qui sont passés dans sa vie à des moments clés, et qu’il s’approprie ici avec doigté et liberté. La magnifique Blue Skies de Tom Waits, chanson-titre qui ouvre l’album, est d’ailleurs la toute première pièce qu’il a chantée en s’accompagnant à la guitare. Il était à l’école secondaire. Suivent des chansons de Phil Spector (Then She Kissed Me), Bob Dylan (When The Deal Goes Down), Fats Domino (It’s You I Love), Leroy Carr (How Long Blues) et d’autres popularisées par The Big Three Trio (Got You On My Mind), Big Joe Turner (Chains Of Love), Louis Amstrong (That’s For Me) ou Arthur Alexander (Shot of Rhythm And Blues). Autant de pièces significatives pour l’artiste qui assume de plus en plus, et superbement, son rôle de chanteur et qui voit son jeu virtuose atteindre des niveaux de subtilité et de finesse inégalés. Finalement, deux compositions complètent le disque, les instrumentales Night Flight et Takin’ Off sur laquelle s’exécute, avec son style unique, le Texan Augie Meyers, claviériste du Sir Douglas Quintet et des Texas Tornado, deux réputés ensembles de musique tex-mex qui ont toujours été une grande source d’inspiration pour le guitariste.

On se souvient que son précédent disque solo, le salué I’M FREE, était le résultat d’un séjour de six mois d’expérimentation à New York. Cette fois, c’est sur la côte ouest américaine que les bases de BLUE SKIES, ont été jetées. À Los Angeles, où l’attendaient, pour une session de perfectionnement de la guitare, les musiciens Mitch Holder et Dennis Budimir, deux pointures américaines que Jordan Officer admire énormément et que l’on peut entendre sur les productions de Phil Spector, des Beach Boys et de centaines d’autres. La petite famille OFFICER s’est donc installée là-bas tout le mois de mars 2015. Le musicien chercheur a pu ainsi s’imprégner de ce rythme lent et de cette énergie propre à la Californie et côtoyer cette conjugaison omniprésente des styles musicaux (jazz, blues, country, tex-mex, espagnol, rock’n’roll, etc.) ; heureux mariage des genres que l’on retrouve d’ailleurs tout au long de BLUE SKIES.

C’est donc sous le ciel bleu de la cité des anges, ville qu’il chérit, que le musicien montréalais amorçait la création de BLUE SKIES, son troisième album solo, dont il signe les arrangements et la réalisation.

JORDAN OFFICER EN SPECTACLE AU QUÉBEC ET EN EUROPE

JORDAN OFFICER poursuit sa tournée de spectacles des deux côtés de l’Atlantique et s’arrêtera au Palais Montcalm de Québec le 7 novembre (COMPLET), avant de s’envoler pour l’Europe pour une dizaine de concerts, notamment à Genève, Paris et Lyon. À compter de février 2016, de retour au Québec, il est attendu à Val Morin, Victoriaville, Lavaltrie, Montréal, Terrebonne, Châteauguay, Ste-Thérèse, Ste-Geneviève, St-Prime, Lévis et Val-d’Or.

Signalons que I’M FREE, le dernier spectacle de JORDAN OFFICER – présenté à guichets fermés, trois fois plutôt qu’une, au Festival international de jazz de Montréal 2014 – est en nomination au prochain gala de l’ADISQ dans les catégories Spectacle de l’année — Anglophone et Sonorisateur de l’année (Stéphane Grimm).