Gypsophilia

Night Swimming

Le nouvel album disponible le 19 mai

Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

Montréal, avril 2015 – La formation Gypsophilia, originaire d’Halifax, lancera le 19 mai prochain, Night Swimming, son quatrième album enregistré au New Scotland Yard Studio de Joel Plaskett et réalisé Joshua Van Tassel (David Miles, Great Lake Swimmers). Navigant de brillante façon entre les styles, Gypsophilia offre avec Night Swimming son disque le plus accompli en carrière, où les atmosphères sombres et inquiétantes sont enrobées de jazz, de swing, de klezmer et de musique manouche, donnant au disque une identité de plus cinématographique.

« Imaginez vous plongeant dans dans un lac ou l’eau est noire et que vous ne voyez pas le fond… c’est épeurant mais excitant et exotique » raconte le guitariste Ross Burns en décrivant ce nouvel album.

Composé de Ross Burns, Alec Frith, Nick Wilkinson (guitares), Gina Burgess (violon), Adam Fine (contrebasse), Matt Myer (trompette) et Sageev Oore (piano, claviers, accordéon, melodica), Gypsophilia compte à son actif plusieurs nominations et prix depuis la sortie de son premier album (2008) dont le East Coast Music Aaward pour le meilleur album de  Musique du Monde en 2013 avec son album Constellation.

À ses débuts en 2004, Gypsophilia tirait sa renommée de ses spectacles hommages à Django Reinhardt, mais le groupe se mit rapidement à composer du matériel original en incorporant le jazz manouche aux courants klezmer, funk, Jamaïcain, Balkans et brésiliens. Avec humour et une technique musicale impeccable, Gypsophilia enchante et charme à le public qui ne demande qu’à être conquis.

Dans le cadre de sa tournée canadienne débutant en mai, Gypsophilia sera de passage à Montréal lors du Festival International de Jazz avec plusieurs dates au Québec prévue pour l’automne.

Source : Forward Music Group