Ensemble Kô

Tu es musique

Nouvel album disponible le 9 octobre

Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

De St-Denys Garneau à Anne Hébert et Joséphine Bacon : cinq compositeurs offrent un instantané tout en poésie de musiques pour chœur.

MONTRÉAL, OCTOBRE 2015 – L’ENSEMBLE KÔ, chœur montréalais voué à l’exploration de la musique ancienne et contemporaine est formé de 20 chanteurs sous la direction de TIPHAINE LEGRAND. Il lance le 9 octobre son deuxième album : Tu es musique. Alors que le premier, Les siècles des siècles, créait des regards croisés entre musiques de la Renaissance et d’aujourd’hui, ce nouveau disque de polyphonie vocale se situe résolument à la pointe du présent.

Ainsi, cinq compositeurs, Éric Champagne, Alexandre David, Natasha Duchene, François-Hugues Leclair et Sébastien Sauvageau, déploient ici un fabuleux instantané de musiques pour chœur, ancré dans le Montréal d’aujourd’hui. Tu es musique de l’ENSEMBLE KÔ s’avère un tableau unique de création vocale d’ici et maintenant, où deux univers poétiques s’enrichissent l’un l’autre : la tradition littéraire classique (Anne Hébert, St-Denys Garneau), rencontrant les traditions navajo et innue (Joséphine Bacon), voisinant les vers de Gary Snyder, poète-culte de la Beat Generation. Et comme cette quête de la beauté s’inscrit dans une pratique millénaire, des bouffées du passé émergent des madrigaux de Jacques Arcadelt (1507-1568), où chaque image musicale puise également dans l’image poétique.

Les voix de l’ENSEMBLE KÔ rencontrent cette fois les percussions d’un grand musicien montréalais, Ziya Tabassian: à l’image des battements du cœur, cette palpitation mystérieuse vient ici nourrir de l’intérieur la vibration humaine du chant…

UN PEU PLUS SUR L’ENSEMBLE KÔ

Depuis ses débuts en 2006, l’Ensemble Kô interprète en regards croisés les répertoires chorals ancien et actuel en éclairant leurs contrastes et leurs complémentarités, tout en explorant de manière unique l’espace et la sonorité particulière à chaque lieu de concert. Après une résidence de quatre années au Centre de créativité du Gesù, l’Ensemble Kô ancre toujours plus son engagement envers la création en entamant cet automne une résidence au Centre de Musique Canadienne au Québec.

Source : The 270 Sessions