Emilie-Claire Barlow

Lumières d’hiver

Son douzième album, disponible le 3 novembre


Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

EN SPECTACLE
28/11   Fredericton, NB – Fredericton Playhouse
29/11   Saint John, NB – Imperial Theatre
1/12   Moncton, NB – Capitol Theatre
2/12   Halifax, NS – St. Matthew’s Church
5/12   St-Casimir – La Taverne
6/12   Sorel-Tracy – Marine Cabaret
7/12   Laval – Salle André-Mathieu
8/12   Bécancour – Moulin Michel de Gentilly
9/12   Lac-Brome – Théâtre Lac-Brome
10/12   Québec – Théâtre Petit-Champlain
12/12   Maskinongé – Magasin Général Le Brun
13/12   Sainte-Thérèse – Cabaret BMO
14/12   Drummondville – Maison des Arts
15/12   Longueuil – Théâtre de la Ville
17/12   Toronto – Koerner Hall
18/12   St. Catharines – First Ontario PAC
22 au 25/12   Tokyo – Cotton Club

Promotion radio : Jean-François Blanchet, Torpille, 450 787-3141| jf@torpille.ca / Marjolaine Morasse : 579 721-3212 | marjolaine@torpille.ca

Montréal, novembre 2017 – L’auteure, compositrice, arrangeuse, productrice et chanteuse primée (d’un Félix et de Junos) Emilie-Claire Barlow lance Lumières d’hiver le 3 novembre prochain, un album qui lui a été inspiré par la beauté de nos hivers et par notre façon d’en tirer le meilleur parti !

La tournée Lumières d’hiver débutera le 28 novembre à Fredericton, traversera les Maritimes, le Québec, passera par Toronto et Ste-Catharines pour se terminer avec huit spectacles au Cotton Club de Tokyo du 22 au 25 décembre. Retrouvez toutes les dates ici

Lumières d’hiver comprend des classiques tels I’ll Be Home For Christmas et Noël blanc, mais aussi des duos avec Mitsou Gélinas (sur As-tu vu le Père Noël de Renée Martel) et Ingrid Saint-Pierre (sur Hey Santa de Wilson Philips). On y retrouve aussi trois chansons originales d’Emilie-Claire et Steve Webster : Le Dernier Noël (un couple en pleine rupture passe un dernier Noël ensemble), Janvier (d’après un poème de Louis Fréchette) et Lumières d’hiver (notamment inspirée des patineurs de Place d’Youville, à Québec). Toujours désireuse de repousser ses limites, Emilie-Claire a tenu à ce que ces nouvelles chansons reflètent son souci de créer de la musique sophistiquée, à la fois accessible et unique.

Musicalement, Lumières d’hiver est un florilège de styles différents : certaines pièces sont jazzy, d’autres ont un groove plus latin, d’autres encore ont un son plus pop : « J’aime écouter des artistes comme Sting ou James Taylor, qui font de la pop, mais sans tomber dans la facilité ; sur ce disque, j’ai donc cherché à créer des arrangements et des interprétations que j’aurais envie d’écouter comme simple fan de musique », explique Emilie-Claire. En plus, des musiciens aguerris qui font partie de la famille musicale d’Emilie-Claire, Lumières d’hiver met en vedette des talents de la scène musicale québécoise tels Jean-François Beaudet (guitare), Mélissa Lavergne (percussions), et les choristes Karine Pion et Kim Richardson.

« Depuis plusieurs années, par un heureux concours de circonstances, je me retrouve à donner des spectacles aux quatre coins du Québec durant l’hiver », explique Emilie-Claire, qui a maintenant un pied-à-terre en plein cœur de Montréal. « Se retrouver à Saguenay en février, pour une personne comme moi qui n’aime pas avoir froid, n’est pas chose facile ; mais à force de profiter de la chaleur et du charme des Québécois, à force de rouler des centaines de kilomètres dans une neige immaculée, j’ai changé d’idée : Lumières d’hiver, c’est donc ma façon de rendre hommage à cet hiver que j’apprivoise petit à petit, au temps des Fêtes traditionnel québécois, ainsi qu’à la résilience des gens d’ici devant les rigueurs de la saison froide. »

Entre Emilie-Claire et le Québec, l’amour est aussi solide que réciproque ; or, pour le vivre pleinement, elle s’est mise à apprendre le français : « Je voulais pouvoir communiquer directement avec les gens d’ici, que ce soit sur ou en dehors de la scène. J’ai joué dans de petits cabarets et de plus grandes salles partout au Québec et j’ai toujours été bien reçue, comme si j’étais un membre de la famille. C’était donc important pour moi d’incorporer plusieurs pièces en français sur cet album. Je me suis aussi donné la mission de faire découvrir ces chansons au public anglophone : c’est triste qu’une magnifique chanson comme Marie-Noël n’ait aucune résonance dans le reste du Canada… »

Lumières d’hiver a été réalisé, arrangé et orchestré par Emilie-Claire et son grand complice et partenaire Steve Webster : « Je n’aurais rien pu faire sans lui ! C’est un vrai luxe pour un artiste de compter sur un tel talent ! Nous avons tout fait à deux. » Steve abonde lui aussi dans le même sens : « Je suis un vieux routier de la musique – j’ai 59 ans – et je peux dire avec certitude qu’Emilie est l’un des plus grands talents naturels que j’ai croisés dans ma carrière. C’est un privilège, voire une bénédiction pour moi de travailler avec une artiste et une personne si phénoménales. »

Source : Empress Music Group