Emilie-Claire Barlow

La tournée CLEAR DAY 2016

Première partie de la tournée canadienne

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Montréal, janvier 2016 – Le Québec est fou de la chanteuse de jazz torontoise EMILIE-CLAIRE BARLOW et elle le lui rend bien. Francophile assumée, celle qui compte au-delà de 135 000 albums vendus et une multitude de distinctions – dont un Prix Juno et un Félix – lancera sa tournée Clear Day au Japon le 22 janvier, périple qui se poursuivra jusqu’à l’automne 2017.

Elle débutera le tout de façon grandiose, avec des spectacles au Cotton Club de Tokyo les 22-23 et 24 janvier, avant de revenir au pays pour donner un spectacle symphonique au légendaire Massey Hall de Toronto – sa ville natale – le 10 février. Elle se produira ensuite à la Salle Alec & Gérard Pelletier de Sutton le 12 et 13 février, au Grand Théâtre de Québec le 16 février, à la Maison des arts de Drummondville le 17 février, au Centre des Arts Juliette-Lassonde de St-Hyacinthe le 18 février, à la Salle André Mathieu de Laval le 19 février pour ensuite visiter Trois-Rivières le 30 mars dans le cadre d’un concert spécial au nouvel Amphitéâtre Cogeco. Les dates de la portion estivale seront annoncées sous peu.

En octobre dernier, « la plus québécoise des chanteuses canadiennes » a lancé Clear Day, son dixième album studio qui rassemble une équipe étoile de collaborateurs, dont les 70 musiciens du néerlandais METROPOLE ORKEST et le célèbre arrangeur JOHN METCALFE (Scratch My Back de Peter Gabriel). Clear Day marque un nouveau chapitre pour EMILIE-CLAIRE BARLOW. Elle réalise son rêve d’entendre pour la première fois ses arrangements avec un orchestre. « Avec cet album, je tente d’atteindre quelque chose d’encore plus grand, de plus difficile et de plus personnel » dit-elle. Des chansons de toutes époques et tous genres ont été choisies avec soin, chacune relatant un fragment de sa vie. D’une chanson traditionnelle mexicaine (La Llorona) à Van Morrison (Sweet Thing), en passant par Pat Metheny (It’s Just Talk), Coldplay (Fix You) ou Diane Tell (Si j’étais un homme), EMILIE-CLAIRE BARLOW et sa voix exceptionnelle réinventent ces titres, tissant le fil conducteur de son audacieux projet, transposant les émotions, la profondeur et l’intimité de l’histoire racontée.

DANS LES MÉDIAS

“C’est du grand disque!” – Jean-François Coté – ICI Radio-Canada Saguenay

“…voici le disque qui prouve qu’Emilie-Claire Barlow appartient à cette lignée aristocratique de chanteuses qui embarquent magistralement l’art du chant mélancolique et du phrasé le plus sophistiqué.” – Maud Cucchi – Le Droit

“Un vrai bijou” – Christophe Rodriguez – Journal de Montréal

« …l’album Clear Day, certes le plus ambitieux de sa discographie” – Alain Brunet – La Presse

“Clear Day met en lumière l’incroyable étendue vocale de la chanteuse jazz” – Véro magazine

“…elle se démontre très attentionnée envers le public et bénéficie d’un charisme rare… en plus d’avoir un talent fou ainsi qu’une voix d’une enviable pureté et d’une impressionnante souplesse…” Steve Bergeron – La Tribune

“…her grandest outing to date” – Jazz Times

DE RETOUR SUR SCÈNE AVEC UN TOUT NOUVEAU SPECTACLE

« Je suis incroyablement excitée à l’idée de donner vie à cet album sur scène. CLEAR DAY présente un mélange inspirant de différents répertoires qui se traduira merveilleusement bien sur scène. J’ai hâte de pouvoir partager cette expérience si riche musicalement avec le public! »

Pour voir la liste de tous les spectacles

Source : Empress Music Group / eOne