Emilie-Claire Barlow

Clear Day

10e album studio disponible le 23 octobre

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Click here for the english version

MONTRÉAL, OCTOBRE 2015 – Le Québec est fou de la chanteuse de jazz torontoise EMILIE-CLAIRE BARLOW! Et elle le lui rend bien. Francophile, celle qui compte au-delà de 135 000 albums vendus et une multitude de distinctions — dont un Prix Juno et un Félix — séduisait plus de 100 000 spectateurs lors de l’édition 2014 du Festival international de jazz de Montréal, alors que l’automne suivant, c’est avec l’Orchestre symphonique de Québec qu’elle passait deux soirées mémorables. Récemment, « la plus québécoise des chanteuses canadiennes » rassemblait une équipe étoile de collaborateurs, dont les 70 musiciens du néerlandais METROPOLE ORKEST et le célèbre arrangeur JOHN METCALFE, dont le travail sur Scratch My Back de Peter Gabriel l’a grandement impressionnée. Ensemble, ils ont élaboré son dixième album studio, coréalisé par EMILIE-CLAIRE et son complice STEVE WEBSTER. Voici CLEAR DAY.

Il y a quatre ans, ayant accepté une invitation à bord d’un brise-glace de la Garde côtière canadienne, EMILIE-CLAIRE BARLOW traversait le passage du Nord-Ouest vers le Nunavut. Elle en a profité pour faire le point sur sa vie et sur l’avenir et, au fil de cette introspection, CLEAR DAY a pris naissance. Des chansons de toutes époques et tous genres ont été choisies avec soin, chacune relatant un fragment de ce voyage émotif. Ensemble, les quatorze pièces prirent la forme d’un concept narratif, une idée presque révolutionnaire à une ère où les pistes individuelles en écoute dominent le marché! D’une chanson traditionnelle mexicaine (La Llorona) à Van Morrison (Sweet Thing), en passant par Pat Metheny (It’s Just Talk), Coldplay (Fix You) ou Diane Tell (Si j’étais un homme), EMILIE-CLAIRE BARLOW et sa voix exceptionnelle réinvente ces titres, tissant le fil conducteur de son audacieux projet, transposant les émotions, la profondeur et l’intimité de l’histoire racontée.

Enregistré avec le fameux METROPOLE ORKEST des Pays-Bas, l’une des plus importantes formations jazz-pop-symphoniques de la planète — couronnée d’ailleurs de deux Grammy et nommée à seize reprises! —, CLEAR DAY marque un nouveau chapitre pour EMILIE-CLAIRE BARLOW. L’artiste réalise en effet son rêve d’entendre pour la première fois ses arrangements avec un orchestre. Standards de jazz, bossas-novas enjouées, ballades séduisantes, pièces contemporaines réinventées : « Avec cet album, je tente d’atteindre quelque chose d’encore plus grand, de plus difficile et de plus personnel », conclut la belle.

DE RETOUR SUR SCÈNE AVEC UN TOUT NOUVEAU SPECTACLE
« Je suis incroyablement excitée à l’idée de donner vie à cet album sur scène. CLEAR DAY présente un mélange inspirant de différents répertoires qui se traduira merveilleusement bien sur scène. C’est un enregistrement orchestral, mais on peut en faire ressortir le répertoire avec un ensemble jazz ou un quatuor à cordes aussi bien qu’avec un orchestre symphonique. J’ai hâte de pouvoir partager cette expérience si riche musicalement avec le public! »

Sur scène, EMILIE-CLAIRE BARLOW livre d’exquises performances vocales. Elle a émerveillé le public de nombreuses salles à guichets fermés, de Tokyo à Montréal, de la Côte d’Azur à Toronto. La nouvelle tournée débute cet automne dans l’ouest du pays pour s’arrêter au Centre national des Arts d’Ottawa le 18 décembre et au Massey Hall de Toronto, avec orchestre, le 10 février. Auparavant, elle se produira avec l’Orchestre symphonique de Sherbrooke à la Salle Maurice O’Bready le 6 décembre. La tournée se poursuivra au Québec en février : rendez-vous au Grand Théâtre de la Vieille Capitale le 16, à Drummondville le 17, St-Hyacinthe le 18 et à la Salle André-Mathieu à Laval le 19.

Source : Empress Music Group / eOne

VOIR TOUTES LES DATES DE LA TOURNÉE ICI.