Elizabeth Shepherd

Rewind 

En spectacle au Québec en novembre

Remarquable sens rythmique au piano, usage brillant du Rhodes et du Wurlitzer, choix harmoniques témoignant d’une connaissance profonde de l’univers jazzistique, solos circonspects et élégants, le tout construit à l’intérieur de ses limites techniques. Voix souple, sensuelle, qui peut aussi être enjouée et même un brin espiègle.

– Alain Brunet (La Presse)

Montréal, octobre 2013 – La chanteuse canadienne Elizabeth Shepherd sera en spectacle au Québec en novembre alors qu’elle visitera Sherbrooke, Victoriaville, Québec, Waterloo et Ste-Thérèse. Elle y présentera des pièces de son récent album Rewind, paru en septembre dernier et fort bien accueilli par le public et la critique. Il s’agit de son cinquième disque en carrière, mais un premier album entièrement composé de standards de jazz.

Rewind met en lumière les talents d’arrangeuse, de réalisatrice et d’interprète d’Élizabeth. Alors qu’elle appose sa touche bien particulière sur chacune des pièces de Rewind, tout en gardant ce son qu’elle a développé sur son propre matériel, elle réussit le défi de toucher un large public grâce, entre autres, à de magnifiques versions de Love For Sale et Prelude To A Kiss. La finesse des arrangements sur la légendaire Feeling Good démontre bien l’habilité que possède Elizabeth Shepherd à adapter les classiques en un style qui lui est propre. On la retrouve parfois ludique, comme sur Les Amoureux Des Bancs Publics, ou parfois avant-gardiste et mystérieuse sur Buzzard Song. Au final, Rewind est beaucoup plus qu’un autre disque de standards de jazz chantés par Elizabeth. C’est bel et bien un disque d’Elizabeth Shepherd, complètement assumée.

Au départ, Elizabeth Shepherd ne pensait pas enregistrer un album de standards jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte de sa fille Sanna, une grossesse qui survient à la fin de sa longue tournée de 14 mois entourant la sortie de son disque précédent Heavy Falls the Night. Réalisant qu’elle ne pourrait finir l’écriture de ses nouvelles chansons avant l’accouchement, elle décide d’entrer en studio et d’enregistrer des pièces avec lesquelles elle a grandi et qu’elle adore. Elle cherchait aussi à créer ce lien si fort entre la musique, présente dans sa vie depuis toujours, et cet évènement marquant et magique qu’est la maternité.

À la fois arrangeuse, interprète et productrice, Elizabeth Shepherd a été deux fois nommée aux Prix JUNO. Elle offre un jazz recherché, éloquent, cool et émouvant. Elle s’est taillée une place de choix sur le circuit international en offrant notamment des performances au célèbre Cotton Club de Tokyo, au London’s Jazz Café et au Hollywood Bowl.