Élété

Élété

Taar

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

L’auteur, compositeur et interprète d’origine tchadienne présente son premier album solo TAAR, disponible le 13 mai 2016

Avec la participation d’Élage Diouf, Tibass Kazematik, Ilam, Didier Awadi et Sarahmée

Né à N’Djamena, la capitale du Tchad, le chanteur et percussionniste ÉLÉTÉ (Rimtobaye) découvre tout jeune sa passion pour la musique. Chez lui, c’est même une histoire de famille. Après avoir enflammé les scènes des cafés et des maisons de la culture dans plusieurs villes tchadiennes avec ses frères et sœurs, ÉLÉTÉ arrive au Canada en 2009. Il s’installe ici avec sa musique, partie prenante de son identité et de sa vision du monde. Lauréat du Syli de Bronze lors des Syli d’Or de la musique du monde 2011, il a l’honneur de jouer en première partie de l’une de ses idoles, le chanteur de reggae ivoi-rien Tiken Jah Fakoly, à l’Olympia de Montréal l’année suivante ! ÉLÉTÉ lance le 13 mai 2016 son premier disque solo : TAAR.

Montréal, mai 2016 – Bien qu’installé dans la métropole québécoise depuis un moment, ÉLÉTÉ garde ses racines africaines bien présentes derrière son cheminement artistique. Son premier album solo intitulé TAAR, qui signifie amour en langue sara, comprend onze titres ; onze chansons d’amour ou engagées, interprétées en français, en anglais et en sara. Réalisé par le frère d’ÉLÉTÉ, Caleb Rimtobaye (H’Sao) qui signe paroles et musique de la majorité des pièces du disque, TAAR est le fruit de nombreuses années d’exploration et de rencontres significatives.

ÉLÉTÉ travaille depuis fort longtemps à ce projet, à la fois la somme et le reflet de toutes ses influences et ses expériences. Rappelons que l’on dénombre au Tchad, son pays natal, plus de 120 dialectes et autant de groupes ayant ses propres cou-tumes, danses et chants traditionnels. Voilà un artiste qui a ainsi baigné dans un environnement musical riche et on re-trouve sur TAAR un mélange fort intéressant de styles : des influences traditionnelles telles que le saï, des couleurs instrumentales modernes, des airs latinos, du Soul sahélien et de la musique mandingue de l’Afrique de l’Ouest qui relève d’une coutume de chants déclamatoires avec l’usage de certains instruments emblématiques dont la kora, le balafon, le n’goni et le djembé. TAAR met aussi la très belle voix du chanteur en valeur, accompagnée de percussions et de guitares à la façon de Lokua Kanza ou Richard Bona, deux artistes africains qu’il admire grandement.

ÉLÉTÉ a su, au fil des ans, s’entourer d’excellents musiciens et mentionnons quelques collaborations spéciales, notamment celle d’Élage Diouf, percussionniste et auteur-compositeur, ancien membre du légendaire groupe Les Colocs. Élage participe, en compagnie du Dakarois Ilam, à la chanson T.I.A. La Québécoise d’adoption, native du Sénégal, Sarahmée – petite sœur de Karim Ouellet ! – cosigne avec Caleb et interprète avec ÉLÉTÉ la pièce Je cours vers la radio. Profitant également de ses contacts à l’international, ÉLÉTÉ a convaincu le rappeur sénégalais Didier Awadi de se joindre à lui sur Il y a aussi dans nos camps. Musicien reconnu sur la scène mondiale, Awadi est un pionnier du rap sénégalais et un artiste profondément engagé. La chanson qui résulte de cette fructueuse collaboration est un mélange de reggae et saï exposant et dénonçant les injustices en Afrique.

L’album TAAR, un magnifique voyage sur les airs d’une musique du monde inspirée. Disponible le 13 mai 2016 sur étiquette Production Ndjam Inc., ditribué par DEP.

Source : Ndjam