Eleanor McCain

True North: The Canadian Songbook

« Aujourd'hui, je dis bonjour à la vie » nouvel extrait de l'album à paraître le 12 mai

Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

Avril 2017 – La chanteuse torontoise Eleanor McCain qui présentera son ambitieux projet True North: The Canadian Songbook le 12 mai prochain lance aujourd’hui un nouvel extrait, une grandiose relecture du classique d’Harmonium, Aujourd’hui, je dis bonjour à la vie. Avec des arrangements de Don Breithaupt, la pièce a été enregistré avec l’Orchestre Symphonique de Québec et le guitariste canadien Don Ross. « C’est un chanson qui parle de la chance que l’on a chaque jour de pouvoir recommencer à neuf, de franchir les limites qu’on s’impose et d’essayer de réaliser nos rêves. La phrase Demain, je ne perdrai plus mes nuits illustre cette détermination » raconte Serge Fiori, légendaire créateur de la chanson.

Pour Eleanor McCain, « Un des aspects fantastiques de faire True North: A Canadian Songbook a été pour moi la découverte de musique fabuleuse et je dois avouer que je n’étais pas vraiment familière avec Harmonium mais Don Breithaupt m’a fait découvrir cet extraordinaire répertoire. Il a aussi créé un arrangement qui laissait une belle place aux talents de Don Ross et de L’Orchestre Symphonique de Québec. Il était aussi très important pour moi d’inclure des chansons du catalogue québécois dans le projet True North. Ma mère, même si ses racines sont dans les Maritimes, est née à Rouyn-Noranda, au Québec, et a passé les 11 premières années de sa vie là-bas. Plusieurs décennies plus tard, elle a retenu sa langue française. Je suis tellement reconnaissante à Serge Fiori qui a eu la gentillesse d’inclure un commentaire pour le livre. Il était ravi que ce soit la chanson que j’ai choisie pour l’album et ça me rend vraiment heureuse. »

Dans un élan à la fois ambitieux et exceptionnel, Eleanor McCain a voyagé de St. Johns à Vancouver pour enregistrer un album avec dix orchestres différents, incluant l’OSQ, dans le cadre de son projet de 32 chansons. Afin de réaliser ce rêve, la native de Florenceville au Nouveau-Brunswick a parcouru le pays en compagnie du réalisateur Don Breithaupt, du chef d’orchestre Martin MacDonald et de l’ingénieur Jeremy Tusz afin de capturer le son dynamique et puissant d’orchestres de plus de 40 musiciens, les arrangements de ces pièces ayant été élaborés par de prestigieux compositeurs tels que Shelly Berger, Peter Cardinali, Darren Fung, Lou Pomanti et Sarah Slean, entre autres.