Dizzy Gillespie & Friends

Concert Of The Century - A Tribute to Charlie Parker

Disponible le 11 novembre

Informations : Simon Fauteux

Montréal, novembre 2016 – Nous sommes en novembre 1980, à Montréal, et 3000 aficionados de jazz, venus écouter six des plus grands noms du be-bop, emplissent la salle Wilfried-Pelletier pour ce qui promet d’être une soirée rythmée. Annoncé comme « le concert du siècle », l’hommage à Charlie Parker est dirigé par l’un des meilleurs trompettistes de jazz, Dizzy Gillepsie, et réunit des bêtes de scènes légendaires : Hank Jones au piano, Ray Brown à la contrebasse, Milt Jackson au vibraphone, Philly Joe Jones à la batterie, et James Moody au saxophone.

Le propriétaire de club montréalais Roué Doudou Boicel, qui produit l’événement, a alors la présence d’esprit d’enregistrer tout le concert. Le bootleg qui en résulte circule en quantité limitée pendant quelques temps sur le marché, avant de disparaître et d’être mis au placard pendant plus de trente ans.

Dès le début de l’enregistrement devenu culte, le ton est donné par l’ovation que reçoit la composition de Dizzy Gillepsie, Blue’N’Boogie. On y retrouve ensuite plusieurs standards du jazz – certains plus connus que d’autres – tels que Darben The Redd Foxx, Time On My Hands, Get Happy, The Shadow Of Your Smile et Stardust. Les musiciens sont au sommet de leur art et, à en juger par les plaisanteries échangées sur scène, ils prennent leur pied.

L’enregistrement du concert a été restauré et rematricé, et deux morceaux absents de la première version des années 80 y ont été ajoutés : If I Should Lose You de Ralph Rainger et un solo à couper le souffle de huit minutes de Ray Brown.

Concert of the Century –  A Tribute to Charlie Parker sortira en vinyle 180 grammes dans la collection Essentials de la maison de disque Justin Time.

Source : Justin Time