Clarika

De quoi faire battre mon cœur

Le nouvel album disponible le 22 avril

Informations : Simon Fauteux / Larissa Souline

«C’est elle qui a réveillé l’écriture au féminin, dès le milieu des années 90, bien avant que des Anaïs, Jeanne Cherhal ou Camille s’engouffrent dans le chemin ainsi défriché– Valérie Lehoux – TELERAMA

Montréal, avril 2016 – Clarika livre avec De quoi faire battre mon cœur, un septième album – disponible au Canada le 22 avril – tantôt fougueux et intrépide, tantôt doux-amer, mais toujours captivant. On y retrouve la liberté d’écriture et la justesse de ton qui sont sa marque de fabrique depuis plus de vingt ans, pour la première fois soulignées par de somptueux arrangements de cordes. Une production qui porte la patte de son réalisateur, le génial Fred Pallem.

Deux duos figurent parmi les treize titres de l’album, l’un avec La Maison Tellier et l’autre avec Alexis HK. Deux touches masculines sur un album où la féminité et la sensualité sont assumées sans être exhibées, où les contrastes font ressortir la sensibilité à fleur de peau d’une artiste qui ne cesse de s’interroger et de s’émerveiller sur les choses de la vie, les grandes comme les petites.

On a connu Clarika voyeuse dans le vestiaire des garçons ou experte des cabines d’essayage, amoureuse en transit et menteuse malicieuse, belle à se damner et rebelle à l’hyménée, fille et femme, bad et oualou, en mieux et en pire, mais toujours pour le meilleur. De quoi faire battre mon cœur est un disque à la fois singulier et familier, intime et universel, qui évoque, entre douceur et douleur, le thème de la séparation. Une séparation amoureuse et artistique d’avec son compagnon, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen, avec qui elle partageait vie et musique depuis vingt-cinq ans.

01. Je suis mille
02. Je ne te dirai pas
03. La cible (feat. La Maison Tellier)
04. Il s’en est fallu de peu
05. Le lutetia
06. On a fait
07. Le choix
08. La vie sans toi
09. Rien de nous
10. Le bout de chemin
11. Dire qu’à cette heure (feat. Alexis HK)
12. Les beaux jours

Source : At(h)ome