Céu

Tropix

Le nouvel album disponible le 25 mars

Informations : Simon Fauteux / Audrée Loiselle

Montréal, mars 2016 – Après avoir reçu quatre nominations aux Prix Grammy, parcouru le monde et atteint le #1 au palmarès world du Billboard, la brésilienne Céu présente son 4e album, Tropix, disponible le 25 mars prochain sur Six Degrees Records.

Co-réalisé de brillante façon par Hervé Salters (General Electriks) et le légendaire batteur brésilien Pupillo (Naçao Zumbi), Tropix voit Céu continuer à transcender les genres en incorporant beats et textures électos à sa palette sonore qui dépasse la world et la musique brésilienne. Un des défis constants auxquels les artistes doivent faire face, c’est celui de savoir se renouveler. Après le bijou qu’était son premier album éponyme, elle offrait le très dub Vagarosa, puis le road-trip musical de Caravana Sereia Bloom. Après Céu Live ! (2015), elle propose avec Tropix (Six Degrees Records) un album où le rythme prend toute sa place. Pour Céu, c’était un rêve qui se réalisait. Ils ont su traduire sa vision dans Tropix, dont le titre est un « mot-valise » qui combine « tropical » et « pixel ».

« Je ne saurais dire comment, mais le pixel est devenu ma source d’inspiration. Un pixel, c’est une petite partie de quelque chose de plus grand, la défragmentation comme concept. Voilà pourquoi on a utilisé beaucoup d’arpégiateur sur cet album, pour capturer ce son. »

Grâce à Salters et sa maîtrise des claviers, Céu a su, une fois de plus, se réinventer un son. Elle ne s’est jamais définie comme pure artiste électro ; ses goûts cosmopolites combinés à l’amour profond qu’elle porte aux musiques traditionnelles brésiliennes illuminent chacun de ses albums. Tropix ne déroge pas à la règle ; les sons électroniques ne font qu’ajouter au foisonnement naturel de son style unique, né dans le bain de musique dans lequel elle a grandi.

Maria do Céu Whitaker Poças naît à São Paulo au sein d’un foyer de mélomanes. Son père, compositeur, arrangeur et musicologue, lui fait découvrir de grands maîtres brésiliens tels Heitor Villa-Lobos et Orlando Silva. À 15 ans, Céu décide de faire carrière comme chanteuse. Elle fait ses gammes et se familiarise avec le violão, un instrument à cordes typique du Brésil. Après avoir vécu à New York, elle rentre au Brésil et enregistre un premier album éponyme. Mélange de musique populaire brésilienne, de samba, de reggae et d’électronica, le disque remporte un succès mondial. Par la suite, elle signe Vagarosa (2009) et l’acclamé Caravan sereia bloom en 2012. Un disque live, Céu – Ao Vivo, voit le jour en 2014.

Source : Six Degrees