Adam Karch

Blueprints

Le nouvel album en magasin le 6 mai

Montréal, avril 2014 — Le guitariste Adam Karch est de retour avec Blueprints, son troisième album, solo et acoustique, qui sera disponible le 6 mai prochain.

Le folk, tout comme le gospel, fait partie de la charpente sur laquelle est fondée la musique moderne. Depuis le blues jusqu’au rock, du pop et jusqu’au hip-hop, chaque style est redevable à la sincérité toute simple du gospel et du folk ainsi qu’à la force des mélodies. La richesse de ses classiques est au cœur de l’histoire de la musique et fait sentir ses échos aussi bien dans les pièces de Bruce Springsteen que dans le blues empreint de dévotion de Skip James, voire même dans les hymnes disco des Bee Gees.

Sur Blueprints, Adam Karch déconstruit brillamment certaines pièces qui ont marqué son univers musical, en faisant fi de toute prétention et en évitant de tomber dans le piège de la surproduction moderne, bien au contraire.

Ce virtuose de la guitare acoustique nous présente ainsi ces classiques dépouillés de tout artifice, ramenés à ce qu’ils ont de plus essentiel. De Walk On The Wild Side (Lou Reed) à la sublime Take This Hammer (Leadbelly) en passant par I’m On Fire (Springsteen) et à la plus que surprenante Stayin’ Alive (Bee Gees), Adam Karch offre assurément avec Blueprints son album le plus mature et assumé en carrière.

L’album se clôt sur une pièce originale intitulée Sin, une œuvre sombre, imprégnée d’une atmosphère du Sud un peu gothique, qui traite de meurtre et de rédemption.

Au fur et à mesure de l’écoute de ces pièces offertes dans une version tout acoustique, on découvre que la rédemption, en fait, se trouve dans la musique elle-même, dans sa structure fondamentale, et jusque dans son ADN.